La Nouvelle Tribune

Injustice !

Quatre années sur les cinq du mandat confié au Docteur Président, à ses propres dires, ont été nécessaires à la « transformation » de la capitale économique et au démarrage de la « construction » de la capitale politique du Bénin. Et alors que la seule année restante du mandat a égrainé son premier mois, 77 villes du pays, les deux privilégiées y compris, se sont vues annoncer une curieuse bonne nouvelle. Au palais de la Marina, la Haute Autorité a solennellement  informé tous les maires du Bénin que les onze mois restants de son mandat, sont ceux réservés à la construction et au développement de leurs cités. Sauf si, chacun de ces onze mois vaudra dorénavant plusieurs de chacune des quatre années consacrées à Cotonou et Porto-Novo, il y a flagrant délit d’injustice.