La Nouvelle Tribune

Que de génie militaire !

Il n’a pas fallu battre le pavé, contrairement au corps enseignant, pour que la fonction militaire soit revalorisée. En plus de s’inviter dans la routine policière des zones urbaines, l’Armée béninoise, au nom de l’émergence de l’école, a suppléé au génie civil. Et patriotisme oblige, elle a gagné sans offre, et gré à gré, peut-être contre son gré, le marché de transport du matériel électoral. Moralité alors : les organismes d’Etat ne devraient-ils pas être désormais  préférés pour toute tâche d’utilité publique ? Illusion ! Pour réaliser le recensement électoral national approfondi, exit l’expertise publique. L’institut national de statistique, l’institut géographique national, le centre national de télédétection sont disqualifiés. Point de génie au Bénin, s’il n’est militaire !