La Nouvelle Tribune

Pour le remake du match pour la troisième marche du podium de la Can 2012, le Mali a battu le Ghana (3-1) au bout d’un match sans intensité et assez pauvre en gestes d’éclat et d’occasions franches de but, et au terme duquelles Maliens ont reçu la médaille de bronze

Au National Stadium de Johannesburg dimanche, les Etalons du Burkina-Faso et les Super Eagles du Nigeria se retrouvent pour une finale prometteuse. Deux équipes inattendues à cet niveau, capables de produire du jeu et qui savent remonter très vite le ballon.

Après l’épopée de 1972 qui a vu les Aigles emmensé par Salif Kéita échouer devant les Diables Rouges du Congo, le Mali rêve de disputer une finale de la Can. Et pour cela, les Aigles doivent d’abord écarter  les Super Eagles du Nigeria revigorés par une retentissante victoire sur les Eléphants de la Côte-d’Ivoire.

Les Super Eagles du Nigeria, sans avoir forcé sur leur talent, ont éliminé les Aigles du Mali hier à Durban lors de la première demi-finale de cette Can. Dans un match qu’ils ont plié au bout de 44 minutes, le Nigeria a montré une aisance technique et a malmené une équipe malienne inexistante

La génération dorée des Didier Drogba, Yaya Touré, Kalou et autres a une fois encore échoué à la Can. Et cet échec est attribué, par beaucoup de spécialistes, à une «malédiction». Mais d’autres raisons physiques pourraient expliquer l’élimination précoce des Eléphants.