La Nouvelle Tribune

2016, une année catastrophique pour les Ecureuils du Bénin

Le Bénin est absent de toutes les compétitions statutaires de la Confédération africaine de football (Caf) et de la Fédération internationale  de football association (Fifa). Au nombre de ces compétitions, il y a les éliminatoires de  la Coupe d’Afrique des  Nations (Can) Gabon 2017 où les Ecureuils du Bénin ont été éliminés à Bamako face aux Aigles du Mali après avoir concédé une lourde défaite lors de la 6ème et dernière journée de ces éliminatoires de la Can 2017.

Leur place a été chipée par les Eperviers du Togo. Privant ainsi le Bénin d’une quatrième participation à une phase finale de la Can après celles de Tunisie 2004, Ghana 2008 et Angola 2010. A part les éliminatoires de la Can Gabon 2017, la sélection nationale seniors du Bénin a été sortie également au niveau des éliminatoires de la Coupe du monde de football Russie 2018. Les  Béninois n’ont même pas pu accéder à la phase de groupes. Ils ont été donc contraints de rester à la maison. La grande majorité des internationaux béninois, ayant pris de l’âge, ont annoncé leur retraite internationale mais ils se consacrent entièrement à leur club respectif. Après les échecs patents des Ecureuils du Bénin au niveau des éliminatoires de la Can Gabon 2017 et de la Coupe du monde Russie 2018, les  Ecureuils locaux du Bénin sont allés faire, tout récemment, une ballade de santé à Lomé au Togo lors de la 7ème édition du tournoi de football de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa). L’équipe nationale locale a été éliminée lors de la phase de pool où le Bénin a occupé la dernière place dans son groupe. Egalement, les équipes de catégories d’âge telles que les cadets et les juniors ont subi le même sort que leurs aînés des Ecureuils du Bénin.