La Nouvelle Tribune

Célébration des sportifs du Bénin: «Il faut apprécier et encourager ce beau geste», dixit Samuel Eto’o

Avant le gala des champions dans la nuit du samedi 25 mars 2017, le ministre des sports Oswald Homéky a reçu en audience l’ancien international camerounais Samuel Eto’o dans l’après-midi.

Les deux hommes ont pu échanger sur les projets du gouvernement pour relancer le sport Béninois. Lisez ci-dessous leurs déclarations à la sortie de ce tête à tête.

Déclaration de Samuel Eto’o

Samuel Eto’o, vous êtes en visite au Bénin, quel est le sentiment qui vous anime?

Je suis content de revenir chez nous (le Bénin) dans le pays de Sessègnon, parce qu’il faut célébrer nos stars. Même si c’est un jeune frère, il a beaucoup fait pour rehausser le football africain en général et le football béninois en particulier. Et je suis particulièrement touché parce que j’arrive dans ce beau pays et je trouve un très jeune ministre des sports, ce qui n’arrive pas souvent sur notre continent. Et il faut apprécier et encourager ce beau geste.

C’est une responsabilité mais nous allons accompagner le ministre et le gouvernement dans tous leurs projets sportifs et de football en particulier.

Quel est le message qu’on fait passer quand on prend une icône comme vous comme parrain d’un évènement de célébration des talents?

Il faut célébrer les meilleurs et encourager aussi ceux qui ont trainé le pas. Lors de ce gala, il y aura des surprises pour certains athlètes qui représentent valablement ce pays et l’Afrique toute entière. Maintenant leur ainé est là, c’est pour leur montrer tout l’intérêt que porte le gouvernement béninois à faire avancer les choses dans le sport.

Par ma présence, je veux juste leur dire qu’il faut qu’ils sachent qu’ils sont le côté le plus important du projet qu’a le gouvernement. Parce que sans eux, tous les efforts du gouvernement ne seront pas vus.

Vous avez eu l’occasion de découvrir le contenu du programme. Qu’en dites-vous ?

Oui. J’ai eu la chance de discuter directement avec le ministre. Avant, c’était par personne interposée. J’ai été marqué par toute la volonté que le ministre et du gouvernement ont à vouloir être un exemple pour notre continent. A mon avis, on ne peut qu’encourager ces initiatives. D’où j’ai pris de mon temps pour venir dire à mes frères qu’on a perdu beaucoup de temps en Afrique. Et que s’ils veulent hausser le ton pour aider le Bénin à avancer et surtout toute l’Afrique à avancer, nous allons accompagner.

Je ne peux que dire félicitations et que Dieu nous donne la force d’accompagner afin que tous ces beaux projets puissent voir le jour.

Déclaration du Ministre à la sortie de l’audience d’Eto’o

Ce que je veux dire aux béninois, c’est que je suis un ministre très heureux. Heureux que Samuel Eto’o la légende ait accepté de sacrifier son temps pour venir au Bénin. Je veux prier tous les béninois de nos 77 communes de le remercier car Samuel Eto’o est venu gracieusement au Bénin. Le gouvernement n’a pas eu besoin de lui payer un franc. C’est un geste de cœur qu’il a fait pour venir dire qu’il accompagne le programme d’action du gouvernement dans le secteur des sports et aussi pour venir célébrer avec nous nos sportifs.

Je veux vraiment dire à quel point nous avons été en accord sur la nécessité de faire décoller les choses dans les meilleurs délais. Samuel en tant qu’individu est un modèle de réussite. Il est parti de rien et il fait la fierté de tous les Africains. Il continue de se battre pour que nous soyons fiers de dire que nous venons du continent de Samuel Eto’o. Il est temps que le Bénin s’inspire de ce modèle là. Il est temps que des sportifs béninois qui sont aujourd’hui comme Eto’o était il y a quelques années, puissent regarder ce modèle et se dire que le rêve est possible. C’est une chance d’avoir Samuel Eto’o à nos côtés.

Quel est message que vous faites passer en invitant un footballeur de sa taille à ce gala ?

Quand on initie ce type de rendez-vous pour célébrer nos sportifs, on ne veut pas seulement d’une star à ses côtés. On ne veut pas acheter la présence d’une star mondiale. On veut surtout de quelqu’un qui lui-même par sa vie, par son parcours, par sa carrière est un modèle. Et ensuite, on veut de quelqu’un qui comprend le projet et qui nous accompagne. Samuel vous le savez, a fait beaucoup de choses pour l’Afrique. Il y a quelques jours il s’est engagé encore aux côtés de l’UNICEF pour aider les enfants.

Nous avons parlé avec lui de notre projet d’insertion des enfants de la rue par le sport. Nous avons parlé de comment faire pour que surtout dans le football, tous les jeunes béninois, tous les jeunes africains qui ont du talent puissent accéder à son niveau et peut-être le dépasser comme il le dit lui-même. C’est donc plus la présence d’un homme qui a du cœur et qui a réussi, un modèle qui inspire les autres. Il a rencontré le chef de l’Etat le vendredi et le président a eu l’occasion de lui dire lui-même à quel point il est heureux de l’accueillir.