En Gambie, la mission spéciale de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a échoué à convaincre le président gambien Yahya Jammeh de céder le pouvoir à son rival comme initialement prévu.

Face à la situation complexe que présente la nouvelle attitude de Jammeh, l’Organisation des Nations Unies est montée au créneau via son représentant en Afrique de l’OuestMohamed Ibn Chambas.

Ce dernier a affirmé dans la presse française que le président gambien va devoir céder le pouvoir en Janvier à son rival, Adama Barrow, tout en déplorant le déploiement militaire dans les locaux de la Commission électorale, parlant de violation de l’indépendance de la Commission; indépendance pourtant garantie par la constitution.

Lire Gambie : Jammeh tient tête, le Sénégal protège Barrow

 

3 Commentaires

  1. Je ne comprendrai jamais mes frères africains. Même si l’ONU n’a aucune crédibilité, comment peut-on sérieusement cautionné ce que Yaya JAMMEH fait subir à son peuple et ce volte-face indigne ? N’aurait-il pas mieux valu pour lui de truquer comme d’habitude et même honteusement comme au Gabon ?
    Pauvre afrique !

  2. L’ ONU DEVRAIT BALAYER DEVANT SES PORTES AVANT DE CHERCHER A DONNER DE LECONS A YAYAH JAMMEH !
    N’EST-CE PAS L’ONU QUI A CAUTIONNE LA MORT PAR ASSASSINAT DE KHADAFFI ?
    LE TROUBLE AU MALI .
    L’IRAK.
    L’AFGHANISTAN .
    NE SERAIT-CE POUTINE QUE LA SYRIE SERAITY AUJOURDHUI A GENOU .
    L’ONU VA CHERCHER A TUER YAYAH DJAMMEY ET LE PAYS SERAIT PLONGE DANS LE KO TOTAL .
    PAUVRE ONU !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.