La République démocratique du Congo en crise, cela préoccupe France. Paris est notamment préoccupé par les faits de privation de liberté dont font échos les médias depuis lundi où a pris fin  le dernier mandat constitutionnel du  Président Joseph Kabila.

« Alors que le mandat constitutionnel du président de la République démocratique du Congo a pris fin, la France est préoccupée par les informations faisant état d’arrestations, ainsi que de violences, à Kinshasa et à Lubumbashi » a indiqué l’Elysée dans un communiqué ce mardi 20 décembre 2016. Selon les autorités françaises, « la gravité de la situation justifie que l’Union européenne réexamine ses relations avec la République démocratique du Congo ».

Paris « appelle les autorités et les forces de sécurité congolaises à agir dans le respect des droits de l’homme » et rappelle : « La responsabilité individuelle des auteurs de crimes et d’autres violations des droits de l’Homme est engagée ». La France condamne l’attaque qui a entraîné la mort d’un casque bleu sud-africain de la Monusco et d’un policier congolais le 19 décembre à Butembo.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.