Une nouvelle étude réalisée en France vient mettre l’extrême droite française face à la réalité. En effet, selon l’Institut national des études démographiques (Ined), certains immigrés ne sont pas si nuls qu’on veut le faire croire, même si beaucoup parmi eux restent sans formation.

Dénommée “Le niveau d’instruction des immigrés: varié et souvent plus élevé que dans les pays d’origine“, l’étude en question a pris pour exemple plusieurs ressortissants nés à l’étranger et vivant en France.

37 % des immigrés nés en Roumanie et vivant en France possèdent un diplôme de l’enseignement supérieur, comme 43 % des Chinois, 35 % des Vietnamiens ou 32 % des Polonais, contre 27 % de la population générale adulte de France et 27% des Sénégalais installés en France.

Il est donc à constater qu’il n’ya pas plus, en termes de proportions, de français dits de souche diplômés du supérieur que de Sénégalais diplômés vivant en France. Concernant la migrants maliens, les auteurs de l’étude rappellent que la plupart appartiennent à la classe moyenne de leur pays rappelant les nouvelles mesures françaises qui demandent un certain niveau économique et intellectuel. Selon l’étude, il y a un taux supérieur de diplômés africains en France qu’en Afrique.

Toutefois, l’étude précise bien que le nombre de personnes immigrées non instruites restent toujours bien au dessus de la moyenne française.

1 COMMENTAIRE

  1. “…constater qu’il n’y a pas plus de français dits de souche diplômés du supérieur que de Sénégalais vivant en France.” ??

    Ce ne serait pas plutôt : “qu’il n’y a pas – EN PROPORTION – plus de français dits de souche diplômés du supérieur que – PARMI LES – Sénégalais vivant en France.” ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.