(vidéo en dessous de l’article) A l’instar de Paris, la ville de Montréal au Québec a accueilli une manifestation pour dire STOP à l’esclavage des noirs en Libye. C’était ce samedi 18 novembre. Très remonté contre la situation qui prévaut en Libye, les africains réunis sur la place des arts ont exprimé leur mécontentement aux cris de “plus jamais ça”, “stop à l’esclavage”.

Et pour couronner le tout, ils ont repris en chœur la chanson chargée de symbole de Johnny Clegg : “Asimbonanga“. Au départ chantée pour demander la libération de Mandela, les manifestants l’ont chantée pour exiger celle des noirs vendus en Libye. Lire Esclavage en Libye : à Paris, mobilisation monstre soutenue par Drogba, Sonia Rolland et Omar Sy

Des mesures annoncées pour poursuivre la lutte

Si les manifestants présents ont exprimé leur colère, ils ont également annoncé des mesures pour poursuivre la lutte. Ils comptent en effet tout faire pour rencontrer le premier ministre canadien Justin Trudeau pour lui demander d’offrir l’asile à ces jeunes africains gardés en captivité et vendus en Libye.

D’autres ont également exprimé l’intention de faire pression sur leurs pays respectifs afin que des mesures soient prises. Pour finir un autre rassemblement est prévu cette fois-ci à Ottawa pour essayer de rencontrer le premier ministre canadien.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.