Ils auront passé le dernier trimestre à se donner des noms d’oiseaux. Kim Jong-Un, souvent traité d’homme fusée n’avait pas hésité à traiter son homologue américain de dérangé de la Maison-Blanche. Mais malgré ces mésententes le président Donald Donald Trump s’est dit disposé à le rencontrer si les conditions le permettaient.

On s’attendait à de nouvelles insultes. Mais c’est tout le contraire. Le président américain s’est dit ce dimanche disposé à rencontrer son homologue nord-coréen si les conditions étaient réunies, affirmant que pour le moment c’était trop tôt pour se prononcer:

« Je ne pense pas que c’est une question de force ou de faiblesse (…) s’asseoir autour d’une table avec des gens n’est pas mauvais en soi (…) je serais bien sûr prêt à faire ça, mais attendons de voir la tournure que ça prend, je pense que c’est bien trop tôt » a-t-il déclaré à l’émission Full Measure.

De son côté, le président nord-coréen avait déclaré il y a quelques semaines qu’il n’y avait pas de négociation possible concernant le programme nucléaire de son pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.