Après l’Ouganda où les députés du parti au pouvoir se sont battus avec ceux de l’opposition lors d’une séance sur la révision de la constitution courant septembre 2017, c’est le tour de l’Assemblée nationale camerounaise de s’illustrer elle aussi dans une scène de bagarre irréaliste. En effet, alors qu’ils étaient en pleine session pour voter la loi de finances 2018, une député de l’opposition Hermine Patricia Ndam Njoya notamment du parti Union démocratique du Cameroun a protesté violemment contre le refus du président de l’institution d’accorder la parole à un membre de son parti.

Piquée par une vive colère, elle a lancé un objet qui a heurté le crâne d’un député du parti au pouvoir. Après l’incident, les députés membres de l’opposition ont sérieusement perturbé cette séance consacrée à l’adoption du budget exercice 2018.

Par ailleurs, l’auteur de ce geste qui relève d’une autre époque a présenté ses excuses à la victime. Telle une traînée de poudre, les images et des extraits vidéo du l’incident ont fait le tour des réseaux sociaux.

Face à la tension le président du parlement a dû suspendre la séance, mais en annonçant l’adoption sans débat du budget. De sources concordantes les députés membres de l’opposition exigent que soit mise à l’ordre du jour la crise anglophone qui mine l’Ouest du pays depuis des mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.