Suite au décès d’un palestinien amputé des deux jambes, l’ONU a demandé à Israël de lancer une enquête indépendante et impartiale. L’annonce de la mort d’un jeune palestinien amputé des deux jambes suite à une attaque israélienne à Gaza en 2008 a choqué beaucoup de monde, dont le Haut-Commissaire des Nations Unies, Zeid Ra’ad Al-Hussein.

Particulièrement outré par le décès de cet homme de 29 ans, intervenu le 15 décembre dernier, Al-Hussein a ainsi appelé Israël à ouvrir une enquête indépendante et impartiale sur cet incident dans les plus brefs délais, en vue de demander des comptes aux auteurs des crimes commis.

Toujours selon le Haut Commissaire, qui s’est exprimé pour l’AFP, la victime ne représentait en rien une menace imminente au moment ou elle a été sauvagement assassiné. Ne comprenant pas comment un homme, au handicap particulièrement visible a pu être tué de la sorte, Al-Hussein n’a pas hésité à qualifier cet acte de barbare et de gratuit.

De son côté, Israël n’a pas souhaité s’épancher plus que ça sur le sujet, assurant simplement que les soldats du Tsahal, ont fait usage des moyens anti-émeutes mis à leur disposition, tirant de manière « totalement sélective » sur les individus qu’ils jugeaient violents. Une explication qui ne devrait ravir personne et encore moins l’ONU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.