Acculé de toute part depuis que la Turquie a décidé de se battre conte la milice kurde “Unités de protections du peuple”, qualifiée pour l’occasion, de terroriste, Erdogan a décidé de réagir. En effet, face à la grogne de la communauté internationale, Erdogan a assuré que l’opération Rameau d’Olivier avait pour unique but d’aider les 3,5 millions de Syriens actuellement en Turquie à rentrer chez eux. Balayant d’un revers de la main les accusations insinuant que la Turquie cherchait à s’emparer d’une partie du territoire syrien, Erdogan a donc tenu à mettre les points sur les i.

Une explication qui ne devrait pas calmer Damas, qui a plusieurs fois condamné cette incursion turque. Appelant Ankara à respecter son intégrité territoriale, Damas a pu compter sur le soutien de Moscou qui, bien qu’elle n’ait pas véritablement agi, a appelé toutes les parties à respecter les territoires nationaux, mais également à faire preuve de retenue, afin de ne pas envenimer une situation déjà bien tendue.

Faisant fi de ces appels, Erdogan a, samedi dernier, assuré avec autorité que son armée pourrait avancer jusqu’au niveau de la province d’Idlib, province contrôlée par l’opposition syrienne et les djihadistes de Hayat Tahrir al-Cham.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.