Une décision de la justice américaine visant un banquier turc a été vertement condamné par les autorités turques qui soupçonnent une ingérence.
Accusé d’avoir aidé l’Iran à contourner des sanctions, la condamnation du banquier turc Mehmet Hakan Atilla, cadre de la banque publique turque Halkbank n’est pas du goût de Ankara.

Selon les autorités turques notamment le premier vice-premier ministre Bekir Bozdag, cette condamnation ne respectait pas le droit international. Mieux c’est un procès qui témoigne des relations diplomatiques très tendues entre Ankara et Washington. Pour le premier ministre turc, la justice américaine aurait collaboré avec les ennemis de la Turquie, notamment ceux qui ont tenté des coups contre la Turquie à l’image de Fethullah Gulen. Très déçu, le chef de la diplomatie turque s’est, à travers un communiqué, insurgé contre cette condamnation qu’il a qualifié de regrettable, car cette condamnation repose sur des preuves infondées.

Il faut préciser que la banque Halkbank a fait savoir que le banquier peut interjeter appel, et si possible nié toute implication dans l’affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.