Joseph Kabila, Président de la RDC

Des voix s’élèvent depuis la sortie du Président Kabila vendredi dernier. En effet, le  Président du G7, Pierre Lumbi, une coalition de partis qui auparavant soutenait le Président Kabila mais qui aujourd’hui apporte son soutien à l’opposant au régime Kabila, Moïse Katumbi a fait des déclarations qui ne devrait pas plaire à l’actuel Chef de l’Etat au cours d’une rencontre avec la presse.

Celui qui dans un passé récent était au côté de Kabila en temps que conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité a une nouvelle fois lancé un appel aux forces de l’opposition. Il les a appelé à communier leurs forces et à privilégier l’intérêt général.

2018, l’année de la fin de la dictature?

Au cours de la rencontre, Pierre Lumbi, a invité le pouvoir en place à respecter l’accord de la Saint-Sylvestre intégralement. Très critique lorsqu’il prenait la parole, il n’est pas passé par quatre chemin pour annoncer la fin de l’ère Kabila. A l’en croire, l’année 2018 serait l’année des grands enjeux et devrait être celle qui connaîtra la fin de la dictature en RDC.

« Quoi qu’il en coûte, et quoi que le président Kabila et ses partisans fassent, l’année 2018 doit être celle de la fin de la dictature », lance Pierre Lumbi.

Si pour Pierre Lumbi, le Président Kabila ne souhaite pas céder son fauteuil, il affirme tout de même que les récentes manifestations l’« ont ébranlé et ont remis en cause certaines certitudes qui alimentaient ses illusions ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.