Face à l’insalubrité des églises, le gouvernement rwandais a décidé de fermer plus de 700 églises, toutes localisées à Kigali. Au Rwanda, les autorités ont ordonné la fermeture de plus de 700 églises, toutes localisées à Kigali, pour non-respect des normes imposées, en matière de sécurité et d’hygiène, c’est en tout cas ce qu’assure un édito paru sur le journal privé « The New Times ». Ainsi, selon certaines informations, ces lieux de culte auraient en fait été édifié en totale violation des normes de sécurité, résultat de nombreuses opérations de sécurisation a actuellement lieu.

Afin de se justifier, Justus Kangwagye, fonctionnaire en charge de ce dossier, a expliqué que les lieux de culte, n’avaient nullement le droit d’empiéter sur les droits de la population. Ainsi, si la vie d’autrui est mise en danger à cause d’insalubrités, il est tout à fait normal de fermer ces lieux saints, afin de les réhabiliter.

Certaines églises de Kigali sont notamment faites de tente et ne disposent même pas d’un parking, cela pose de nombreux soucis de circulation à l’heure où les fidèles aiment à se réunir.

4 Commentaires

  1. Un commentaire en anglais, qui nous arrive probablement de Kigali? Tu as l’air d’avoir vraiment bien compris l’article, mon chum. Et de toute façon, chez les amis criminels de Roméo le faux héros, au Rwanda, il n’est pas nécessaire de comprendre ce que disent les opposants du dictateur. On les envoie en prison de toute façon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.