Au Burundi , il est apparemment déconseillé de tacler le président Nkurunziza lors des matchs de football. En effet, deux hauts responsables du pays pourtant membres du parti présidentiel l’ont appris à leurs dépens. Et pourtant ils n’étaient pas directement responsables des déconvenues du président footballeur.

En effet un administrateur de commune, celle de Kiremba, Cyriaque Nkezabahizi, et son adjoint en charge du sport, Michel Mutama, ont tous deux été emprisonnés pour avoir recruté des joueurs congolais qui ont semble-t-il malmené le président burundais lors d’un match de football.

Le football sport presidentiel

Au Burundi, le football est avant tout un sport présidentiel. Le président  Nkurunziza étant un fervent adepte du cuir rond. Ancien professeur de sport, Pierre Nkurunziza porte régulièrement le maillot pour défier ses collaborateurs.

Les congolais recrutés par les deux malheureux responsables, réfugiés dans le pays, n’étaient visiblement pas au courant du fait qu’un membre de l’équipe adverse était en réalité le président du Burundi. L’histoire ne dit pas si ils ont, à l’instar de leurs recruteurs, été châtiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.