Alors qu’il tenait son portable à l’oreille, la police a cru que c’était une arme et l’abat de 20 balles. Ce qui a suscité l’ire de ses proches. Stephen Clark, 22 ans a rendu l’âme des suites d’une bavure policière dans la nuit du dimanche 19 mars dernier.  Il a été criblé d’une vingtaine de balles dans son jardin. De sources policières, Stephen Clark est poursuivi seulement pour avoir brisé des vitres de voiture et une porte en verre d’une maison voisine.

Un acte contre lequel les parents et certains élus se sont indignés. Mais la police explique pour sa part que Clark avait été poursuivi jusque dans le jardin de ses grands-parents, elle a décidé d’utiliser leur arme pour se protéger alors que l’adolescent  a refusé d’obtempérer et a tendu les bras en leur direction avec un objet dans la main, et pour se défendre, les hommes en uniforme ont tiré sur lui.

Les deux agents de police qui sont à l’origine du décès de Clark ont connu une suspension, mais pas d’incidence sur leur salaire. Par ailleurs  Clark  sur qui la police a tiré 20 fois est père de  deux enfants, âgés d’un et trois ans.

1 COMMENTAIRE

  1. 20 balles !!!! 🙁 🙁 🙁 🙁 !! Cela ressemble plutôt à un crime!! une seule balle aurait suffit non pour neutraliser une personne à moins qu’il ne soit un surhomme ou un “noir”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.