Après une première édition à succès, la deuxième édition du mondial des communautés de football va être lancée le samedi 28 avril prochain au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou de Cotonou. Le comité d’organisation s’active pour une réussite totale.Après le tirage au sort qui s’est déroulé dans l’après-midi du lundi 9 avril 2018, les équipes sont désormais fixées et ont une idée sur leurs adversaires.

Dans la poule A, le Bénin aura à affronter le Tchad, le Niger, la République centrafricaine et le Djibouti. La poule B sera animée par le champion en titre : le Cameroun ; le Mali, le Nigéria, le Liban et l’Ethiopie.

L’objectif de la plateforme de l’Initiative panafricaine pour le développement (IPaD), est de réunir le monde du sport autour de la thématique de l’emploi des jeunes. Il s’agit d’inciter la jeunesse mondiale à son autonomisation.

Selon le coordonnateur de l’IPad, Ferréole Adoukonou, l’idée est d’unir et de créer des liens de fraternité entre les communautés étrangères vivant au Bénin, grâce au sport. A l’en croitre, c’est un évènement grandeur nature qui a été marqué par la présence constante au stade des ressortissants de ces communautés. Ce qui a permis de développer des activités économiques pendant la période. Mais ceci n’a été qu’un aspect mineur, car le coordonateur estime que grâce au Mondial des communautés, les communautés étrangères vivant au Bénin ont pu se connaître, et développent entre à présent des relations de fraternité. Au-delà des communautés, il y a les ambassades et les consulats qui seront aussi présents.

A en croire le président du Comité d’organisation Charles Titigouéti, le Mondial des communautés est l’un des projets phares de l’initiative panafricaine pour le développement (iPad). « C’est pour nous le moment d’aller à la rencontre de ces représentations diplomatiques, pour nous dire ce qu’il faut véritablement dans notre pays », dit-il indiqué. Le promoteur Ferréole Adoukonou rappelle que l’Initiative panafricaine pour le développement qui organise le mondial des communautés, vise à amener les africains à trouver des solutions au développement propre de l’Afrique. «Nous n’allons pas continuer par tendre la main. Aujourd’hui, le mondial des communautés est un creuset de promotion touristique, de promotion culturelle et sportive », informe-t-il

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.