Photo : Icon Sport

A l’occasion d’un entretien accoré à Vanity Fair, Karim Benzema a tenu des propos polémique à l’encontre de l’hymne national français. Un peu en retrait au Real de Madrid, Karim Benzema vient de trouver la manière de refaire parler de lui… Et pas forcément en bien. En effet, c’est à l’occasion d’un entretien accordé à Vanity Fair que l’attaquant madrilène est revenu sur le fait qu’il ne chantait pas la Marseillaise, l’hymne français. 

Déjà polémique, la situation vient de quelque peu s’aggraver puisque celui-ci a tout simplement assuré que la Marseillaise appelait « à la guerre », et que Karim Benzema n’aime tout simplement pas ça.

Des propos qui ne devraient pas ravir ni son sélectionneur, ni la population et ni les hautes instances françaises, qui ne cesseront sûrement pas d’avoir l’attaquant français dans le viseur.

13 Commentaires

  1. Quand nous sommes dans un pays qui n’ est pas votre pays d origine, il faut respecter la loi et tout ce qui va avec, sinon partez vivre et jouer ailleurs.
    Dans les pays du Maghreb, ce n est pas ceux qu’ ils viennent d ailleurs qui peuvent se permettre de parler et critiquer de la sorte.

      • Apprends d’abord à écrire et à parler correctement français, avant de parler de racisme. Si des français de souches comme toi jouaient bien au football et parler correctement leur langue maternelle, les français de cœur ou de papiers (comme il te plairas de les définir) ne seraient pas forcément d’autres origines!!!

  2. Si L hymne français dérange pars chanté ailleur, si ça dérange tu est libre aussi de partir va jouer en Algérie, C sur tu seras moins payé et il y a moins de gloire. Voilà pourquoi ca colle encore dans L équipe, parce que c’est pas tes performances qui vont changés ça ni ton intellect…

  3. KARIM n’a fait que souligner l’évidence et il en a le droit. Et si on a envie de le blâmer, ce ne peut être que parce qu’il s’appelle BENZEMA. Pourtant c’est l’un des français les plus engagés pour le rayonnement de la France. Dites le contraire ou coupez lui la langue et la France gagnerait encore à être le berceau des droits de l’homme et des libertés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.