Deux anciens maires rwandais vont comparaître ce mercredi devant la justice française pour leur procès en appel. Jugés par la Cour d’Assises de Paris en 2016, Octavien Ngenzi et Tito Barahira avaient écopé d’une peine de prison à vie pour leur participation au génocide rwandais. Plusieurs charges continuent de peser contre eux.

Ils sont accusés de génocide, de crimes de guerre  et de crimes contre l’humanité .Des horreurs qu’ils ont commis dans la préfecture de Kibungo, une région de l’Est du Rwanda. Il faut noter que les deux accusés n’ont jamais reconnu les faits qui leur sont reprochés.

Pour l’avocate de Tito Barahira, la peine infligée à son client  est incompréhensible . « On comprend mal cette condamnation à perpétuité quand on voit la jurisprudence du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda ) ou même l’affaire Simbikangwa » a  estimé Me Alexandra Bourgeot. Pour rappel,le génocide rwandais à fait 800 000 morts entre avril et juillet 1994.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.