Le Bénin a pris part au championnat d’Afrique zone 3 de karaté-do, les vendredi 20 et samedi 21 avril 2018, à la salle salle des Arts martiaux de l’Institut des sciences du sport et du développement humain (Issdh), du Burkina-Faso. Au terme de la compétition, le Bénin s’en sort avec 20 médailles dont six en Or. Le pays hôte termine à la première place.

20 médailes dont 6 en Or, 5 en argent et 9 en bronze. C’est la moisson du Bénin au dernier championnat d’Afrique zone 3, de karaté-do. Après 48 heures de compétition (vendredi 20 et le samedi 21 avril 2018), c’est le Burkina-Faso qui a ravi la vedette aux autres pays, pour la 2e fois successive.

A domicile, les Étalons Karatéka ont juste déroulé. La moisson de 29 médailles, dont 12 en or, 6 en argent et 11 en bronze, a permis au Burkina-Faso d’asseoir sa suprématie dans la Zone 3, parlant de l’art martial. L’évolution et le travail fait au niveau des différentes Nations de cette zone, ont permis au Niger de se révéler. Les Mena, surprise du tournoi, ont terminé 2e devant le Bénin, la Côte-d’Ivoire et le Togo. Le Nigeria a participé à la compétition sans athlètes, mais avec des arbitres et des officiels.

Le Bénin en Kata par équipe est monté sur la première marche du podium, grâce au trio Océanne Ganiero (cette étape accepte les athlètes de plus de 16 ans), Cherstine Kodo et Fridole Tobossou. Rock Quenum, président de la Fédération béninoise de Karaté, n’est pas du tout satisfait de la 3e place du Bénin. Selon lui, l’équipe doit vite se reprendre pour de meilleurs résultats. A l’instar du patron du Karaté béninois, ses homologues de la zone 3 entendent se préparer activement pour la plus prestigieuse des compétitions continentales, qui va se tenir à Kigali (Rwanda), entre août et septembre 2018.

« Nous devons continuer le travail avec plus de disponibilité des athlètes. Car, il y a eu quelques difficultés avec les clubs quant à la mise à disposition des athlètes pour l’équipe nationale. Et ils ont tous constaté les effets de ce raté dans les résultats. Alors, nous demandons déjà aux différents clubs de s’apprêter à vite libérer les athlètes pour que le Bénin retrouve des podiums à Kigali », a laissé entendre un membre de l’encadrement.

Avant ce championnat d’Afrique de la discipline, Océanne Ganiero boursière Olympique, va à la chasse aux points en Turquie en juin prochain, afin d’améliorer son Ranking pour une qualification aux JO de Tokyo. Ladite compétition réservée aux cadets, juniors et espoirs, a été meublée par les épreuves en Katas, Kumité individuel ou par équipes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.