Photo Saul Loeb/AFP/Getty Images

Toujours très offensif, le président tchétchène Kadyrov a assuré qu’il pourrait jeter Merkel ou Trump en prison si ceux-ci étaient amenés à se rendre dans son pays. Ramzam Kadyrov n’en est pas à son coup d’essai. En effet, le président tchétchène adepte de la provocation, n’a pas hésité à tacler Donald Trump et Angela Merkel, assurant à l’occasion d’un entretien sur la chaîne publique russe d’information Rossiya 24 que si les deux chefs d’État étaient amenés à se rendre en Tchétchénie, ceux-ci finiraient directement en prison.

En effet, le journaliste dirigeant l’entretien souhaitait interroger Kadyrov sur la possibilité de voir la Tchétchénie de nouveau frapper par des sanctions américaines. Une question dont la réponse a fusé et une perspective qui ne semble pas inquiéter le leader tchétchène plus que ça. En effet, ce dernier ne se rend jamais en Occident et n’y détient aucun capital. De fait, il ne risque pas d’être réellement touché par Washington ou l’Europe.

Accusé par beaucoup de violation des droits de l’homme après avoir mené une véritable purge contre les homosexuels de son pays, Kadyrov et la Tchétchénie ont été la cible de plusieurs sanctions. Face à la communauté internationale, ce dernier ne s’est pas défilé, assurant qu’il était au contraire fier de ne pas rentrer dans les cases imposées par Washington.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.