La Russie se réserve un droit de réponse aux récentes sanctions imposées à son encontre par Washington. Le ton gronde entre Moscou et Washington.

En effet, le ministre russe des affaires étrangères a récemment mis en garde les États-Unis de représailles après que le gouvernement ait décidé de nombreuses mesures à l’encontre de la Russie, dont le refus de visas ou de gels d’avoirs et d’actifs. De plus, de hautes personnalités ont également été expulsées du sol américain car considérés comme trop proche du Kremlin. Considérant les États-Unis comme étant des ennemis de l’Économie de marché et de la concurrence honnête et libre, Moscou adopte de faire un ton très ferme.

Assurant que rien ne fera dévier le pays du chemin qu’il a adopté, Moscou exige également des Etats-Unis, qu’ils arrêtent les sanctions. En effet, selon le Kremlin, ces sanctions visent le peuple russe et ont été mises en place après que des patrons et entreprises aient refusé de jouer le jeu de Washington. Assurant que ces récentes décisions étaient un nouveau coup porté aux relations américano-russes. 

De son côté, le président de la Douma, la chambre basse du Parlement russe, Viatcheslav Volodine a assuré que ces sanctions visaient à affaiblir la Russie et son économie, une économie qui dérange. Se considérant plus fort que jamais, le Kremlin n’entend cependant pas se laisser faire, certains assurant que la Russie allait surmonter ces désagréments et se permettait en outre, un droit de réponse.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.