Ce n’est plus la lune de miel entre l’artiste ivoirien Debordo Leekunfa et “Sangaré Modibo”, patron de “Sangaré group”. L’origine du désaccord proviendrait du dernier concert organisé par la structure de communication au cours duquel la star du coupé décalé Debordo Leekunfa a presté. Selon plusieurs recoupements, les termes du contrat qui lie les deux partenaires sur ce projet n’ont pas été respectés par la structure organisatrice “Sangaré group”. Resultat, celui-ci lime ses dents derrière les barreaux.

Debordo Leekunfa n’est pas content du traitement de la structure “Sangaré group” qui a organisé le concert du samedi dernier. Pour cause, la structure qui devait lui reverser 13millions après le concert n’a pas respecté ses engagements conformément au contrat signé après le retour de la star ivoirienne de sa tournée américaine le 17 Février dernier.

Après une plainte déposée à la police criminelle par Debordo, celui a fait des déballages concernant le contrat qu’il a signé avec “Sangaré group” . A l’en croire, le montant de 50 millions agité n’était “que pour faire le buzz”. Finalement le promoteur “Sangaré group” a été jeté au gnouf trois heures après la fin du spectacle.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.