Jesse B. Awalt/Released

Au Zimbabwe, Robert Mugabe est dans le viseur des députés. Ils souhaitent entendre l’ancien président sur les fonds tirés de l’exploitation des mines de diamants du pays. Il faut dire que c’est l’ancien président lui-même qui a attiré l’attention des parlementaires sur le sujet. En 2016, Robert Mugabe avait regretté la perte de 15 milliards de dollars de revenus diamantifères par l’Etat. Une perte due selon lui à la corruption et à l’évasion fiscale dont sont coupables les compagnies minières étrangères implantées dans le pays.

C’est pour vérifier la véracité de ce chiffre, que les parlementaires souhaitent écouter l’ancien président. Robert Mugabe doit donc expliquer devant la commission des mines et de l’énergie du parlement, comment il a chiffré ces pertes.

Il faut noter que la commission a également fait appel à plusieurs personnalités pour qu’elles viennent témoigner. Il s’agit des hauts responsables de la police, des anciens ministres et des hauts responsables de l’administration zimbabwéenne.

Pour rappel, l’ONG Global Witness avait publié un rapport en 2017.Dans ce document l’organisation accusait les dirigeants zimbabwéens de détournement des revenus provenant de l’exploitation des mines de  diamants. Les fonds auraient servi à mater l’opposition.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.