Photo : Aides / Twitter

Menacé d’expulsion, Moussa, un jeune Guinéen de 28 ans, risque en effet de retourner dans son pays natal. Problème, celui-ci est homosexuel et là-bas, cette orientation sexuelle est fortement réprimée. Arrivé en France en 2015 afin de fuir un sombre destin, celui-ci vit aujourd’hui de manière illégale, sans papiers, ni travail.

Cependant, le jeune homme peut compter sur l’aide et le soutien de nombreuses personnes. C’est notamment le cas de l’association AIDES – pour qui Moussa a milité dans les rues de Nîmes – qui tente de faire partager son histoire sur les réseaux sociaux. Cependant, cet acte n’a pas eu les effets escomptés et après un mois de détention, Moussa a finalement été emmené à l’aéroport Saint-Exupéry de Lyon afin d’être renvoyé en Guinée. Cependant, face à sa résistance et sa non-coopération, celui-ci aurait été placé en garde à vue afin d’être entendu.

Dénonçant une politique migratoire loin des standards véhiculés par la République française, l’association AIDES demande que l’État agisse afin de protéger les personnes homosexuelles venant de pays dans lesquels ils pourraient être persécutés, emprisonnés voire tués. Des manifestations de soutien organisées par l’association devraient également avoir lieu un peu partout en France, histoire de faire passer le message, alors même que les députés d’En Marche viennent de faire passer une loi asile-immigration très contestée par la classe politique. Dans cette loi, nous pouvons cependant retrouver un paragraphe permettant aux demandeurs d’asile homosexuels de bénéficier davantage de protection lorsqu’ils sont originaires de pays « homophobes ». Problème, la Guinée ne fait pas partie de la liste dressée.

4 Commentaires

  1. Pourquoi homosexualité, si ses géniteurs étaient homosexuels cet homosexuel serait né ?c’est une perversion qui mérite un châtiment afin de dissuader les potentiels candidats à cette inhumanité et une animalité hors normes ,les occidentaux après avoir amener le VIH par force,cette animalité vient encore d’eux le comble en encourageant et soutenant cette perversion

  2. Je ne suis pas pour cette pratique sexuelle. Comme il est tinterdit d’interdire, chacun fait son choix et l’assume jusqu’au bout.

  3. chaque pays a ses lois et ses us et coutumes.si l’homosexualité n’est pas admise en Guinée ,les guinéens doivent se conformer et éviter d’être homosexuel.lex dura dura lex.pourquoi insister d’être homosexuels?laissez tomber votre homosexualité.Moussa n’est pas obligé de l’être.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.