En France, Maître Gims, superstar congolaise, et un des plus grands vendeurs de disque se retrouve dans une situation délicate après une plainte de son ancien producteur. 

Initialement produit par le label Wati B avant un divorce médiatisé et même une chanson où il réglait ses comptes, Maître Gims entretenait de bonnes relations avec Badiri Diakité alias Dawala, le propriétaire de la maison de production. 

L’ancien Label de Sexion d’Assaut attaque Maître Gims

Pour rappel, Wati B est la maison de production qui a lancé le groupe sexion d’Assaut dans lequel chantait un certain Maître Gims il y a de cela quelques années. C’est ce groupe qui l’a révélé et qui lui a permis quelque temps plus tard de se lancer en solo et de connaître un succès encore plus retentissant. 

Mais quelque temps après s’être lancé en solo, il s’est séparé de sa maison de production accusant Dawala de profiter de lui. Cette fois-ci c’est Dawala qui lance l’offensive et accuse le chanteur d’avoir détourné les fonds du label pour alimenter son train de vie. Il aurait utilisé de l’argent destiné à financer ses projets pour mener un train de vie luxueux. Son ancien producteur l’accuse aussi d’avoir voulu monter ses propres structures en dépit du contrat qui le liait à Wati. 

Une affaire donc qui fera grand bruit et qui risque d’écorner l’image de MaÎtre Gims

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.