Les tensions entre le président Trump et les sportifs américains sont de plus en plus palpables. Jusqu’où cela peut-il aller ? Nous le savons, depuis son élection, Donald Trump entretient une relation difficile avec les sportifs. Tout a en fait débuté avec Lebron James, la star NBA, qui n’a pas hésité à clasher le candidat Trump à tout-va, affichant ouvertement son soutien à Hillary Clinton. Second point, les insultes de Trump à l’égard des joueurs de NFL qui ne se levaient pas lorsque l’hymne national retentissait.

Une honte pour le président, qui n’a pas hésité à faire du forcing pour que la ligue de football américain fasse passer une directive, obligeant les joueurs et les entraîneurs à respecter les symboles patriotiques. C’est d’ailleurs à ce titre et en particulier à certaines insultes, que les joueurs des Philadelphia Eagles ont décidé de ne pas se rendre à la Maison-Blanche, à l’occasion de la traditionnelle rencontre entre le président des États-Unis et l’équipe vainqueur des différentes compétitions nationales.

Face au désistement – pour ne pas dire boycott – de nombreux joueurs, le président américain a préféré annuler la rencontre et a, à la place, organisé une journée patriotique, rendant hommage aux militaires qui ne sont jamais revenus des différents combats menés par les États-Unis.

Cet été, ce sera donc à l’équipe ayant remporté le championnat de NBA de se rendre à la Maison-Blanche. Problème, il semblerait que personne n’en ait très envie. Comme l’expliquait encore il y a quelques jours Lebron James, personne, que ce soit du côté de Cleveland ou de Golden State, ne souhaite se rendre à la Maison-Blanche afin d’y rencontrer le président.

Assurant que les joueurs de basket n’avaient rien en commun avec le président Trump et ce qu’il véhicule, celui-ci a trouvé écho auprès de Steve Kerr, l’entraîneur de Golden State, qui a quant à lui assurer attendre avec impatience les prochaines élections présidentielles.

3 Commentaires

  1. Cher Patriote, vos propos sont discriminatoires. Les noirs ne font pas d’amalgame entre la politique et le sport. c’est une certitude. La politique c’est la gestion de la chose publique donc tous les américains quel que soit leurs secteurs d’activités doivent se prononcer. Et le Président doit être un modèle pour nous tous. Or Donald TRUMP est très loin d’incarner ce modèle.

    • Herve , M^me Hillary n’incarne pas le modele pour tous lea americains ..Il ya beaucoup d’américains qui se reconnaissent en Donald Trump et il faut les respecter .. Trump a été élu president des Etats Unis et ceux ont erdu , sont de mauvais perdants ….Les noirs basketteurs en font trop ..Mais ce qui se passe ,devra être assumer dans l’avenir que si un nouveau president noir ou democrate arrive , les perdants republicains ou blancs extremeistes le boycotteront aussi ..IL n’ ya pas de negociation dans la democratie ..On respecte le president m^me si on l’a pas voté ..C’est qui n’est pas le cas par certains noirs et democrates …Trump n’a rien a foutre avec ces basketteurs …Il a ses electeurs fideles malgré la campagne des Fakes news …

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.