La Nouvelle Tribune

Burkina : Zida accusé de complot lors du procès des 27 militaires

se connecter
se connecter

Au Burkina Faso où sont jugés 27 militaires accusés de tentative de libération de leurs collègues putschistes en 2015, Isaac Zida, l’ancien premier ministre en exil au Canada est accusé d’avoir monté un complot militaire.

A la barre ce mardi, le caporal Madi Ouédraogo, principal accusé du procès, a nommément cité l’ancien numéro 2 du régime de la transition comme étant le commanditaire d’un complot contre sa personne. L’accusé affirme être devenu l’homme à abattre d’Isaac Zida pour avoir refusé d’exécuter une mission d’élimination de chefs militaires et d’hommes politiques qu’il lui avait confié en juin 2015. « Courant juin 2015, Il (Isaac Zida Ndlr) nous a confié une mission clandestine d’aller éliminer des chefs militaires et des hommes politiques. Ce que j’ai refusé. C’est après ce refus que Zida a juré de m’éliminer soit de me faire croupir en prison. C’est  pour cela que je suis devant vous » a déclaré le caporal Madi Ouédraogo criant : « Je suis victime d’un complot monté par le général Yacouba Isaac Zida ». Tombé en disgrâce avec le régime actuel après la fin du régime de la transition dirigée par le Président Michel Kafando, Isaac Zida exilé au Canada avec toute sa famille est également accusé de « désertion en temps de paix » et sera « rayé des forces armées nationales » selon le Président Roch Kaboré.