La Nouvelle Tribune

Faux médicaments : «L’assurance maladie, la solution», selon Alassane Séïdou

se connecter
se connecter

Le Ministre de la santé Alassane Séïdou, invité, de l’émission caravane du matin sur la radio Tokpa, a fait savoir que la lutte contre les faux médicaments, passe par l’assurance maladie. C’était hier mercredi 26 octobre 2016.

Dénonçant la mafia qui s’observe au niveau de la vente des faux médicaments sur le marché béninois, il a laissé entendre aux personnes qui estiment que le gouvernement ne fait rien en la matière, que le gouvernement auquel il appartient, ne veut pas prendre des décisions sur un coup de tête. Comme exemple, il a donné celui de l’essence frelatée. « Le régime défunt pour lutter contre ce produit de contrebande a procédé à des saisies et par la brutalité. Mais aujourd’hui, force est de constater que la vente de ce produit continue toujours »a-t-il indiqué.

Si on brûle et saisit ces produits prohibés aujourd’hui, on n’aurait pas innové, puisque cela a été toujours fait. Pourtant les gens continuent de s’adonner à ce commerce a expliqué le ministre. Et la solution qu’il propose c’est l’assurance maladie.

« Nos populations se débrouillent, se débattent et sont laissées à elles-mêmes dans une ambiance de pauvreté. C’est ce qui les amène à aller acheter les faux médicaments a laissé entendre Alassane Séïdou. « Si nous adoptons l’assurance maladie et que le citoyen sait qu’il peut aller se faire consulter gratuitement et qu’il aura aussi les médicaments gratuitement après avoir été consulté, il n’ira pas acheter les faux médicaments » a-t-il ajouté.

Il urge donc d’aller à l’assurance maladie. Ce faisant tout le monde pourra cotiser et aura droit à la consultation et aux médicaments gratuitement a fait comprendre le ministre. Il finit en rassurant la population que le gouvernement ne fera pas des choix qui vont compromettre leurs intérêts