Parquet de Cotonou : 8 ans de travaux forcés retenus pour meurtre d’un enfant

Parquet de Cotonou : 8 ans de travaux forcés retenus pour meurtre d’un enfant

Dame Véronique Houessinon écope de 8 années de travaux forcés pour avoir tuer à coup de bâton un enfant.

Somalie : Abbas Abdullahi Sheikh Siraji, le ministre des TP tué accidentellement par balle

Dame Véronique Houessinon écope de 8 années de travaux forcés pour avoir tuer à coup de bâton un enfant. Cette information relayée hier par la radio nationale explique que la condamnée a, le 20 avril 2011 dans la commune de Zè, tabassé à mort son beau fils.

Ce dernier du nom de Christian Akotègnon se serait servi en surplus un plat de nourriture à l’insu de sa marâtre qui n’est autre que Dame Véronique Houessinon. Sous l’effet de la colère, celle-ci s’est emparée de l’enfant en le rouant de coups sur la tête. Cet acte odieux a malheureusement conduit à la mort du jeune Christian. La comparution de  Véronique Houessinon a débouché à une première délibération qui retient 12 ans de travaux forcés à son encontre pour coups et blessures volontaires.

L’avocate de Véronique fait appel et obtient finalement le soulagement de la peine précédemment prononcée contre sa cliente. Elle objecte la préméditation comme le mobile du crime. Elle évoque ainsi comme antécédent l’environnement social défavorable dans lequel a grandi Dame Véronique Houessinon. C’est au prix de cet argumentaire que la défense obtient la réduction de la peine. De 12 ans, le juge requiert finalement 8 ans de travaux forcés pour l’accusée. Rappelant que Véronique a déjà essuyé 7 ans d’emprisonnement, il ne lui reste que 1 an pour recouvrer sa liberté.

Commentaires

Commentaires du site 0