Nocibe : les réponses de Lazare Sèhouéto aux députés

Nocibe : les réponses de Lazare Sèhouéto aux députés

Les députés ont examiné hier à l’Assemblée nationale, quatre questions orales avec débats au gouvernement. Au nombre de ces questions, figure le dossi

Savalou – Bénin : Fernand Gbaguidi mobilise les opérateurs économiques autour du Pag

Les députés ont examiné hier à l’Assemblée nationale, quatre questions orales avec débats au gouvernement. Au nombre de ces questions, figure le dossier de Nocibe.

Le député Antoine Kolawolé Idji et d’autres collègues sont les auteurs de cette question d’interpellation. A en croire l’honorable Kolawolé Idji, auteur principal de la question, des situations graves se produisent sur le site ; des explosifs sont utilisés dans la carrière d’exploitation du gisement, explosions qui provoquent des écroulements jusqu’à plusieurs kilomètres à la ronde, et causent des dommages graves à la santé de populations sans défense.

Au regard de cette situation, le député Kolawolé Idji a demandé au gouvernement, conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, de fournir à la représentation nationale, des réponses aux préoccupations suivantes : quelles ont été les dispositions prévues dans les documents d’études environnementales, préalables à l’installation de cette usine, contrat fait par le gouvernement par rapport aux conditions de vie des populations de Massè et des communes de Kétou, Pobè et Adja-Ouèrè en général, quelles exonérations ou bien autres régimes, particuliers et exceptionnels ont été accordés à la Nocibe, et que peut-on dire de l’apport de cette société à l’économie de notre pays. Autant de préoccupations qui ont conduit le ministre de l’industrie à fournir des réponses adéquates aux députés. Mais ces réponses n’ont pas pour autant émoussé les inquiétudes de certains députés, qui n’auront d’autres alternatives que de recevoir des réponses complémentaires du gouvernement par écrit.

Réponse du gouvernement

« La Nocibe bénéficie d’un certificat de conformité environnemental auquel est annexé un plan de gestion environnemental et social. Le suivi de la mise en œuvre des mesures de protection de l’environnement consignées dans ce plan est en principe, régulièrement assuré par un cabinet de réputation internationale, en coordination avec l’agence béninoise de l’environnement. Pour différentes activités à mener depuis la phase de démarrage des travaux jusqu’à la phase de production, les impacts environnementaux ont été identifiés, les mesures d’atténuation ou de renforcement correspondantes ont été prises, dans le compte du plan de gestion environnemental et social. Par exemple, les tirs au niveau des carrières de Nocibe sont prévus pour être opérés dans des conditions sécuritaires rigoureuses, qui protègent les zones concernées incluant tous risques, aussi bien pour le personnel que pour les populations riveraines… Les normes en matière de vibration sont respectées… En ce qui concerne les clauses du contrat par rapport aux conditions de vie des riverains, au niveau de la convention minière pour l’exploitation et la transformation de calcaire, d’argile et de latérite dans les communes d’Adja-Ouèrè, Pobè et Kétou, aucune clause ne prévoit la mise en œuvre de mesures sociales ; Néanmoins, la Nocibe a intégré dans ses activités un volet social qui prend en compte la

réalisation d’infrastructures socio-communautaires et le soutien accordé aux évènements cultuels. L’implantation de la Nocibe a permis d’embaucher des travailleurs béninois qui bénéficient d’une couverture sanitaire et qui sont régulièrement déclarés à la Cnss. La société contribue significativement à l’entretien des pistes de la commune d’Adja-Ouèrè, en mettant à la disposition de cette dernière, ces engins de terrassement et son personnel qualifié. La société a également procédé à l’ouverture de voies et à la réalisation de pistes… deux modules de trois salles de classes ont été construits dans l’Epp de leur localité ; de même qu’au niveau du Ceg de Massè, un module de trois salles de classes, une clôture, la réhabilitation des autres salles existantes, une bibliothèque et la menée d’eau potable réalisée… »

Réaction de l’auteur de la question

Antoine Kolawolé : « …je n’ai pas compris les réponses du gouvernement. Je propose que le gouvernement dépêche sur les lieux une mission pour constater les souffrances incroyables au niveau de cette unité de production. Je ne sais pas si ce qui a été prévu dans la convention qui lie Nocibe et l’Etat est respecté. Une convention qui relève des dispositions totalement extraordinaires que je ne comprends pas. J’ai vu que cette convention a été signée par des gens qui sont des personnes très responsables, très intelligentes, très patriotes, je vois la signature de madame Christine Ouinsavi, de Koukpaki, je vois la signature même de notre éminent collègue Barthélémy Kassa. Fermer les yeux sur toutes les exonérations données, sur les exonérations fiscales, douanières, les exonérations totales des droits, de la taxe superficielle, exonération totale sur l’impôt sur le bénéfice industriel et commercial, exonération totale sur l’impôt sur les bénéfices non-commerciaux, exonération totale sur l’impôt sur le revenu, exonération totale de la taxe d’enlèvement des ordures, exonération totale du versement patronal sur les salaires, exonération totale sur les activités financières, exonération de tout impôt, de toute taxe, de tout prélèvement, de toutes redevances, de quelque nature que ce soit. C’est quand même extraordinaire. Qu’est-ce que l’Etat gagne finalement dans cette affaire ?… »

Commentaires

Commentaires du site 8
  • Avatar commentaire

    Depuis un certain temps..un certain..segni..veut porter la contradiction systématique..au sultan aziz et son frere ollah..dans ce forum

    Il est certainement payé pour le job…mais hélas..pour lui…il a à faire à des durs à cuire…

    Si les tundé,les agadjavi,tundé,les franck,et les joé…bref..tous anti patriotes du benin et de navarre…n’ont pas…nous bousculer,dans nos certitudes,dans notre sens de discernement…ce n’est pas.un.klébé..ru pturien..qui pourra nous ébranler..

    Les bariba…ont l’habitude..de dire…”baa..boya ..baa souré…!!! sitoo!!!..c’est à dire…que les ennemis..ont secoué,remuer..mais ils n’ont pas pu terrasser…

    Reflechies..bien

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 années

    Lire : énième preuve

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 2 années

    Voilà une énième que yayi boni était un bon president ayant gouverné le benin , que dire , si ces ruptucons avaient trouvé des failles sur nocibe , née sous l’ère yayi ?

    • Avatar commentaire

      Ollah..tu as oublié de surligner..le fait que jusqu’à ce jours..les rupturiens ne font…que gérer..les initiatives..de notre yayai batisseur…

      Tous ses projets et ses infrastructures…

      D’autres ont été purement et simplement liquidés…alors que d’autres sont laissé à l’abandon..

      Les population de parakou..qui par na iveté…ont voté pour talon…le regrettent…

      L’aeroport de parakou…qui devait désenclaver le nord du benin…est à l’abandon…puisque certains…qui ne veulent pas voir le nord évoluer..sont à la manoeuvre…

      Le séméroua donpkago…au nez…de sanglier..le maire pushiste..au nez..d’hyppo..et le soi disant..gbada….ne disent rien..

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR Il y a 2 années

        Aziz , merci et bonne journée

      • Avatar commentaire

        Aziz, tu as parlé pour ne rien dire, l’aéroport c’est pas dans les normes, il n’y a aucune sécurité sociale prise par l’État. Le président Yayi a pris ses pourcentages et laissé la population dans le dénuement! Une mauvaise gestion du pays sur 10 ans! La rupture va corriger ce qui l’est car il ne faut pas tout jeter dans la poubelle. C’est l’argent du contribuable.

        • Avatar commentaire
          OLLA OUMAR Il y a 2 années

          Toi segni là tu n’a pas fini de ” segner ” zut saigner les caisses de l’état avec tes es.crocs de talon , gbadamassi et autres ; honte à vous

      • Avatar commentaire
        MAX-ANDRE HEDJAGA Il y a 2 années

        Aziz ,je valide tes analyses qui pertinentes ,bravo à toi et Olla Oumar .