Urcar Grand-Agonvy : Le Directeur exécutif Théophile Sènou et deux agents emprisonnés

Urcar Grand-Agonvy : Le Directeur exécutif Théophile Sènou et deux agents emprisonnés

Dossier PPEAII : L’intégralité de la décision du juge Rodolphe AZO

Théophile Sènou, le Directeur exécutif de l’Union régionale des coopératives d’aménagement rural Grand-Agonvy (Urcar), son chef service affaires financières et son caissier, ne sont plus libres de leurs mouvements.

Tous ces trois agents ont été arrêtés et placés en prison il y a quelques jours. L’information est d’abord partie comme une rumeur, avant d’être confirmée par des sources proches du dossier. L’indéboulonnable De de l’Urcar, est détenu à la prison civile de Porto Novo. En effet, suite à des plaintes de plusieurs coopérants, une commission d’enquête a audité la gestion de l’Urcar, découvrant le pot aux roses.

Selon des indiscrétions, le détournement des fonds d’abattage pour la replantation des nouvelles plantules, et surtout les impayés des coopérateurs qui ne sont rien d’autres que les propriétaires terriens des 17 coopératives d’aménagement rural (Car), estimés à plus de 300 millions de francs Cfa pour une période de 10 ans, sont les faits qui l’accablent. Les mêmes sources indiquent que des politiciens

Vous devez avoir un abonnement de la liste suivante: 1 jour, 1 mois, 6 mois et 1 an pour consulter la suite de cet article
Connectez-vous ci-dessous si vous avez un compte ou Créez votre compte

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire
    Che Guevara 4 mois

    Notre pays a erigé la corruption, le detournement de biens publics comme systeme de fonctionnement.

    Dans une republique qui se respecte, on doit mettre des institutions de controle en amont et de sanction en place.

    Par ailleurs la loi doit etre implacable et aucun citoyen ne devrait a our un traitement de faveur.les decideurs(president, ministres, deputes, maires, cadres a divers niveau etc) a la tete du pays doivent etre des exemples et des references en matiere d’ethique, de probite et sans casserole.

    Malheureusement ce n’est pas cette realite que nous vivons.

  • Avatar commentaire
    Tchité 4 mois

    Même pays, même histoire. A quand la fin de telles malversations? Il faut commencer par inculquer l’éthique et les valeurs (foi en Dieu, amour et crainte de Dieu, amour de son prochain et aussi “last but not least”, le travail bien fait). Si vous n’aimez pas le travail que vous faites, ou si le salaire est trop peu a’ vos yeux, stopper ce travail et cherchez ailleurs, ou créez quelque (s) activité (s) génératrice de revenu au lieu d’aller voler les autres et pire les salaires d’autres travailleurs.