Bénin : Séminaire parlementaire sur la protection des droits de l’homme

Bénin : Séminaire parlementaire sur la protection des droits de l’homme

«Le parlement et les droits de l’homme ». Tel est le thème du séminaire parlementaire qui réunit depuis hier les députés à l’hôtel Myosotis de Cotonou.

Délimitation des unités administratives : Le gouvernement à la barre ce jour

C’est le président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji qui a ouvert les travaux en présence des représentants de l’Apf (Assemblée parlementaire de la francophonie), et de l’Oif (Organisation internationale de la francophonie).

A la suite de Salvatori Sagues, représentant de l’Oif, c’est au tour de Pejo Philippe, représentant de l’Apf, de préciser que ce séminaire parlementaire permettra aux parlementaires de différents pays de se rencontrer, confronter leurs expériences, comparer les systèmes institutionnels et les modes de fonctionnement de leurs Assemblées, etc.

« La République du Bénin, en promulguant des lois pour lutter contre la torture et la peine de mort, a démontré qu’elle était pleinement engagée pour le renforcement de la démocratie et des droits de l’Homme », a-t-il déclaré.

Dans son allocution d’ouverture, Me Adrien Houngbédji dira qu’il se réjouit de ce que deux jours durant, les participants discuteront et échangeront sur les actions à mener en tant que parlementaires, afin de mieux assurer le rôle qui leur est dévolu pour assurer convenablement la protection des droits de l’homme, tant au niveau national que dans l’espace francophone. « …Il nous appartient de veiller à ce que les normes internationales relatives à la protection de l’Homme soient traduites en lois au niveau national.

De même, nous avons le devoir de contrôler la mise en œuvre des politiques et des programmes en la matière, pour nous assurer qu’ils sont en adéquation avec les normes et les objectifs que nous avons retenus », a précisé le président de l’Assemblée nationale. Durant les deux jours de travaux, plusieurs sujets seront débattus. Notamment, le rôle des Parlementaires dans la protection des Droits de l’Homme, les mécanismes nationaux de prévention de la torture dans notre espace, le concept général d’Examen Périodique Universel (EPU), le renforcement des institutions nationales des Droits de l’Homme (INDH), l’abolition de la peine de mort, l’enregistrement universel des naissances et à la question des enfants sans identité. Précisons que ce séminaire est organisé par l’Apf, en collaboration avec l’Oif et l’Assemblée nationale du Bénin. Les diverses communications seront animées par des experts dont les compétences en matière de droits de l’homme ne souffrent d’aucune réserve

Commentaires

Commentaires du site 0