Renforcement de capacité des femmes politiques: WANEP/RIFONGA-Bénin font œuvre utile

Renforcement de capacité des femmes politiques: WANEP/RIFONGA-Bénin font œuvre utile

Les femmes politiques des départements du Mono ont pris part, les 5 et 6 Mai 2017, à un atelier de renforcement des capacités en communication politique.

Révision de la constitution : Wanep lance un appel contre l’extraordinaire et l’urgence

Cette session de formation a été organisée à leur intention par le  consortium WANEP/RIFONGA-Bénin. C’est l’hôtel La Madeleine de Lokossa qui a servi de cadre à la 4ème phase dudit atelier.

Elles sont une vingtaine, venues des six communes du département du Mono, à prendre part à la 4ème phase cet atelier de Renforcement des Capacités d’Action des Femmes (RECAFEM). Durant ces deux jours, elles ont été formées à l’utilisation des media traditionnels et nouveaux, et aux techniques rédactionnelles du discours politique.

L’objectif de cette formation est de développer chez les bénéficiaires de bonne aptitudes et attitudes en matière de leadership politique. Elle vise globalement à renforcer leurs capacités en communication politique. Il s’agit en effet pour ces femmes de connaître les différents types de communication, les techniques de prise de paroles en public et différentes approches de la communication en politique. Aux dires des participantes, la formation leur a permis d’être à même de bien gérer des débats contradictoires dans l’espace politique, de communiquer efficacement avec les nouveaux médias, et d’être capables d’avoir une bonne présentation de soi dans un contexte de communication. Au terme de cette formation de deux jours, le chef de fil du consortium WANEP/RIFONGA-Bénin, M. Scholastique Bassa, s’est dit satisfait du niveau d’assimilation des participantes. Il les a invitées à parfaire au quotidien ces connaissances, afin de devenir de vraies femmes politiques. Quant à lui, le représentant de Care International Bénin-Togo, M. Sosthène Guezo, estime que les prochaines échéances électorales seront en tout points de vues différentes des précédentes en termes de participation des femmes. Dans son allocution de clôture, le représentant du maire de Lokossa, M. Martin AHETE, a exprimé la gratitude de l’autorité communale à l’endroit du consortium, pour le choix porté sur les femmes de Lokossa. Il a, pour finir ses propos, réaffirmé la disponibilité du Maire à accompagner toutes les actions du consortium allant dans le sens du développement, avant d’inviter les femmes à mettre en valeur ces acquis lors des prochaines joutes électorales.

Il est à noter que cette deuxième série de formation intervient après celle relative au leadership politique féminin, initiée à l’endroit de 140 jeunes filles et jeunes femmes de 07 départements du Bénin, dont 20 du Mono. Ce fut dans le but de renforcer leurs capacités en communication politique. La même formation s’est déroulée dans la commune d’Aplahoué les 5 et 6 Mai derniers, au profit des femmes des six communes de ce département❒

Commentaires

Commentaires du site 0