Bénin : Le maire Emmanuel Zossou répond à ses détracteurs

Bénin : Le maire Emmanuel Zossou répond à ses détracteurs

A l’occasion de l’ouverture de la troisième session ordinaire de l’année 2017 à la mairie de Porto-Novo, le maire Emmanuel Zossou est revenu sur les soubresauts qui ont secoué il y a quelques mois le conseil municipal et qu’il qualifie d’attaques politiques.

Porto-novo : Un grand investisseur annoncé pour la construction de l’hôtel de ville

(Il invite à parler d’une même voix pour un réel développement de la ville) Toutefois, en tant qu’édile de la ville, il a exhorté les uns et les autres à parler d’une même voix pour un véritable décollage de Porto-Novo.

« …Je tiens à vous assurer une fois encore, d’avoir toujours agi au cours des vingt-quatre derniers mois, de bonne foi, sans privilégier aucun intérêt particulier, mais plutôt l’intérêt supérieur de la ville de Porto-Novo. En ce qui concerne le volet judiciaire de ces soubresauts, la justice de notre pays est à pied d’œuvre pour situer les responsabilités et sauvegarder les intérêts de la mairie de Porto-Novo » a déclaré d’entrée le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou.

Selon ses propos, le conseil municipal a été la cible d’attaques politico-médiatiques extérieures, attaques nécessairement alimentées de l’intérieur. Toutefois, le maire Emmanuel Zossou ajoute que ce sont des attaques légitimes car elles font partie de la “respiration” normale de notre démocratie locale. Le maire de Porto-Novo a évoqué également des dossiers qui tiennent à cœur au conseil municipal. Il s’agit notamment de la construction d’un nouvel hôtel de ville, la titrisation des dettes, la mise en affermage du parc Moucharaf Gbadamassi et l’organisation de la deuxième édition du festival international de Porto-Novo.

Des dossiers qui selon le maire ont connu déjà des avancées très significatives. Parlant de la construction de l’hôtel de ville, le maire dira qu’un concours international d’architecture a été lancé par la ville et a reçu des réponses favorables de six (06) groupements d’architectes nationaux et internationaux. Finalement, le dossier d’architecture qui paraissait le plus en symbiose avec l’environnement du futur hôtel de ville, c’est-à-dire un savant mélange entre l’architecture afro-brésilienne, coloniale et locale, a été retenu par la commission ayant délibéré.

En ce qui concerne le dossier de mise en affermage du Parc Moucharaf Gbadamassi, le nouveau gestionnaire est dans l’attente de signature du contrat avec la mairie de Porto-Novo. La vaste opération de reprofilage de plus de 33 km de voies avec la coopération des chefs d’arrondissement, l’éradication de vingt (20) dépotoirs sauvages d’ordures et la coopération décentralisée sont autant d’opérations évoquées par le maire Emmanuel Zossou.

Commentaires

Commentaires du site 5
  • Avatar commentaire
    Mohamed-Nouh B. 2 mois

    Ne vous inquiétez pas Monsieur le Maire, la vérité va éclater et on saura tous que c’est votre adjointe qui manipulait tout ça, et qui mentait même en direct dans l’oreille de l’ex commissaire de la BEF au même moment où vous étiez écouté le 20 juillet dernier. Nous la population de Porto-novo, nous commençons à comprendre… Et nous saurons le moment venu, qui sont les vrais ennemis de l’intérieur de la capitale du Bénin.

    Une adjointe qui n’a jamais réussi aucune des missions que vous lui avez confié depuis 2 ans (selon les dire de vos proches), et qui est prête à mentir aux commissaire de la BEF juste pour qu’on vous jette en prison afin qu’elle puisse prendre votre place. Supposons même qu’elle devienne un jour maire, quel projet va-t-elle réussir ? Si en 2 ans elle n’a rien réussi. Maintenant qu’on l’a écarté de l’organisation FIP, elle se plaint dans les média.

    Du courage au Maire et à tous ceux qui veulent l’aider vraiment et non le faire ralentir comme le fait l’adjointe et ses associés de l’ombre.

    Ceux qui veulent bloquer vos projets, il faut les contourner seulement M. le Maire et Avancez. La jeunesse de Porto-Novo vous soutient

    • Avatar commentaire
      Che Guevara 2 mois

      Le conseil communal n’a pas le pouvoir de la dechoir si c’est le cas?

      Porto -Novo est en arriere. Reveillez nous pour la rendre une vraie ville et non un Gros village.

      • Avatar commentaire
        Dine 2 mois

        Est ce que c’est même possible de déchoir une élue facilement. Mais le conseil municipal peut élire une autre adjointe à sa place normalement…

        C’est vrai que la capitale constitutionnelle du Bénin est vraiment trop longtemps martyrisé de l’extérieur MAIS AUSSI DE L’INTERIEUR… Il faut que ça cesse et qu’on AVANCE maintenant !

        • Avatar commentaire
          Che Guevara 2 mois

          Justement si le conseil peut elire un ou autre adjoint (e)alors qu’il le fasse.

          Je pense qu’on se cache derriere des problemes de personnes pour justifier toute la mauvaise gouvernance au sein de ce conseil communal.

    • Avatar commentaire
      OKPEICHA 2 mois

      Mohamed, Ce maire que vous semblez aduler n’est pas à la hauteur de la tâche. Et ça , il faut le souligner de deux traits. C’est sous lui qu’on a enregistré tous les indicateurs de mauvaises gouvernances. Si le petit fonctionnaire du PRD à la mairie que vous êtes peut s’en réjouir, le citoyen de la ville de Porto- novo que je suis le déplore fortement.La ville ne mérite pas ce sort. Pourquoi avoir privilégier sa rue avec l’érection de cet effectif important de lampadaires dans sa seule rue? c’est visible, c’est flagrant. Du point de vue de la gouvernance financière à l’hôtel de ville en ce moment, Dieu vous regarde