La police républicaine se dote de postes de police mobiles dans la ville de Cotonou. Ces cabines fabriquées avec du polyester sont démontables et modulables. Elles mesurent 2m 70 de long sur 1m 50 de large. L’intérieur est bien aéré. Une seule cabine peut contenir jusqu’à quatre policiers et peut servir de lieu de couchage à une personne.

Avec ces nouveaux postes de police, les policiers peuvent accomplir leur devoir avec plus d’aisance. Dans un passé récent, ils étaient obligés de rester sous soleil pour veiller à la sécurité des personnes et des biens. Il faut noter que seuls les policiers en poste ont accès à ces cabines mobiles. Des cabines mobiles qui ne sont pas visibles  pour l’instant  sur tous les grands carrefours  de la ville.

23 Commentaires

  1. Ce sera un endroit discret pour mieux rançonner les contribuables. Il aurait mieux fallu installer des cabines toilettes pour les besoins urgents alors que les gens font leur besoin au bord des routes.

  2. Un grand n’importe quoi. 4 personnes dans un cachot de 5 m2 au soleil ! Je n’aimerais pas être à leur place. Qui a sorti une idée aussi stupide ?

    • Le “cachot” est mobile. A condition d’avoir une meilleure vue d’ensemble que celle des déplacements des éleveurs qui tuent les paysans, il (le cachot) peut être déplacé en fonction des besoins: circulations, points “chauds” du point de vue de la criminalité ou du soleil… 🙂

      • s’il pouvaient les doter de caméras reliées à un central par GSM. Là, la vidéo-surveillance prendrait tout son sens et coûterait moins cher au Bénin

        • pourquoi…des radars sophistiqués..russes..et des panthir…voire meme un systeme..s 400…pour parer à toute éventualité..tant qu’on y est…

        • En tout cas, c’est le moyen de décupler les capacités du dispositif et de le sécuriser, en permettant à un central d’avoir à moindre frais :
          – une vision d’ensemble de la situation,
          – un retour terrain direct de l’action des effectifs et
          -d’avoir des traces exploitables (stockages des vidéos) pour d’éventuelles enquêtes, plus objectives que des témoignages et recevables en justice le cas échéant (accidents, agressions, braquages, etc…)

          • gbetomagnon..!!

            identifies toi..et rassures nous..

            n’es tu pas le commissaire divisionnaire…broussard…par hasard…?

      • Et si ce cachot…cache..des guichets…obscurs..ou les contrevenants viendront glisser des billets…

        de là qu’ils..aient la visite de quelques nervis….il a juste un pas….

    • Des “poulets” en cages mobiles…dans cotonou..!!!

      On est vraiment quartier latin de l’afrique…n’est ce pas..
      Mais sachez que les blacks blocs…peuvent bien saccager…ses cages..sans problemes..

      • Peut-être vont ils y trouver talon entrain de se cacher , prenant ces ” abris flics ” ou abris poulets ” pour des malles arrière de voiture Peugeot 504 😂😂😂

  3. Bonne initiative, surtout quand il s’agit de protéger ceux qui veillent sur notre sécurité, et qui le font dans le respect républicain. 
    Mais comment feront-ils pour leurs besoins pressants .
    Et puis , rien n’est fait quand il reste à faire 

  4. Pour les réformes sur le plan sécuritaire est à saluer. Mais les affaires politiques semblent un peu agressive. Pour un pays en voie d’une démocratie digne ,il faut des propos convaincant, des débats contradictoires.

  5. Ce n’est pas salutaire à mon avis. Le peuple Béninois a besoin à l’heure actuelle d’un environnement sécurisant. Alors, il serait mieux de donner cette opportunité aux militaires.

  6. Bonne nouvelle pour nos frères et soeurs qui se sacrifient pour notre sécurité. Toutefois qu’ils soient vigilants pour ne pas être pris au dépourvu par les hors la loi.
    Prudence et vigilance…

  7. Napoleon 1, vous devez être l’un de ces bio haram, je comprend que ça vous fait du mal de voir PT organiser la police républicaine. Lol

    • Je ne sais pas si ce pourra les protéger contre la fureur du guerrila urbain qui est en Train de bouillir. Talon a tout fait pour établir le cadre de Boko Haram chez nous. Qui sème le vent récolte la tempête. Les sections Assaut frapperont désormais et déguerpir.

  8. Bonne nouvelle pour les forces de l’ordre, qui vont pouvoir se mettre à l’abris des intempéries.

    Vive la rupture.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom