Le président de l’Union des vendeurs du « Kpayo » Henri Assogba et le président de l’association des consommateurs Robin Accrombessi ont été invités hier dimanche sur l’émission Sans Langue de Bois de la radio Soleil FM. Entre autres sujets abordés avec les deux hommes : l’interdiction du commerce de l’essence frelatée.En opinant sur le sujet, le président de l’Union des vendeurs du « Kpayo » a indiqué que ses camarades ont été surpris par cette décision. Pour lui, aucun des acteurs n’est prêt à abandonner ce commerce qui nourrit des milliers de famille au Bénin.Il a par ailleurs rappelé que les vendeurs d’essence ont soutenu à visage découvert le président Talon en 2016 parce qu’ils pensaient que le numéro 1 Béninois  était le seul à mettre tout en oeuvre pour organiser leur reconversion.

Loading...

Le président de l’association des consommateurs a quant à lui, invité les vendeurs du « Kpayo » à préparer un plaidoyer au lieu de s’inscrire dans une  logique d’affrontement. Ce plaidoyer permettra de convaincre le gouvernement  qui peut les aider à se réunir en association pour créer des stations d’essence. Les banques ne manqueront pas de les soutenir selon Robin Accrombessi, puisqu’il y aura désormais un cadre formel.

 

 

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. Le Bénin est le seul pays au monde où on peut aller jusqu’à tuer son prochain (gaymans) sous le prétexte qu’il faut nourrir sa famille. Toutes les activités dangereuses, aux conséquences gravissimes (faux médicaments, essences kpayo, incivisme fiscal, etc.) sont toujours justifiées par la nécessité de nourrir les familles..des délinquants!!!!.. Quel genre de société voulons-nous promouvoir avec de telles tares…..????

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom