Bénin: Le ministre de la justice Sévérin Quenum chez Houngbédji hier

Le ministre de la justice Sévérin Quenum était au cabinet du président de l’Assemblée nationale hier jeudi 05 juillet 2018 à Porto-Novo.

La constitution du 11 décembre, un “fétiche” selon Houngbédji

A la fin de son tête à tête  avec Adrien Houngbédji, le tout nouveau garde des sceaux s’est confié à la presse. « C’est une visite protocolaire, mais assez instructive, parce que j’en sors heureux et rassuré » a déclaré Sévérin Quenum. Il a par ailleurs indiqué que son hôte était disposé à l’accompagner dans sa mission. Ce qui le rend d’ailleurs très heureux. Le ministre a aussi exprimé sa satisfaction  de constater que Me Adrien Houngbédji est en phase avec Patrice Talon et le gouvernement qu’il dirige en ce qui concerne les réformes majeures de son quinquenat.

« Cette vision commune se construit aussi bien au gouvernement qu’à l’Assemblée nationale. J’ai pu apprécier n’étant même pas encore au gouvernement, l’excellente qualité des relations qu’il y a aujourd’hui entre l’Assemblée nationale et le gouvernement, pour ce qui est de la conduite de ces réformes » a déclaré M Quenum. En somme sa visite au président du parlement avait pour but de s’assurer que Me Adrien Houngbédji partage la même vision que Patrice Talon surtout après le démarrage des chantiers relatifs  à la réforme du  code électoral et de la charte des partis politiques.

Commentaires

Commentaires du site 6
  • Avatar commentaire
    Brayo m. Il y a 4 mois

    Vous êtes des espèces de gangue vous paiera très cher

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 4 mois

    Oui quenum Séverin , excellente relation pour mieux dépecer  , partouzer le benin oui ; vous allez le payer , chèrement le payer  , bande de vo.yous , pil.leurs

    • Avatar commentaire
      Pauvres Il y a 4 mois

      Le Bénin n´évolue pas parce que vous êts trop négatifs et suspicieux.

      • Avatar commentaire
        OLLA OUMAR Il y a 4 mois

        pauvre , sais-tu au moins que ceux qui sont aux affaires au benin , roulent plus pour eux-mêmes que pour les beninoises et beninois ? Et ici , ce n’est ni question de négation ni de suspicion ; ce sont les faits et les actes qu’ils posent depuis plus de deux ans qui le démontrent

  • Avatar commentaire

    Le Benin a une âme dit on.

    Oui à la coopération entre les institutions,  non au copinage empêchant tout controle de l’action gouvernementale par le parlement.

    L’âme du Benin arretera tout esprit satanique qui sortira du chemin tracé pour prendre en otage le peuple.

    Cela n’a pas prospéré hier,  Cela ne va pas prosperer aujourd’hui ni demain.

    Tous pour le progrès du pays dans l’esprit de consensus