Afrique : le Ghana et la Côte d’Ivoire ensemble contre le virus du Cacao

Afrique : le Ghana et la Côte d’Ivoire ensemble contre le virus du Cacaophoto : Sia KAMBOU / AFP

Ghana et Côte d'Ivoire ont décidé de s'attaquer, ensemble, au swollen shoot, un virus qui s'attaque aux pieds de cacao. Une obligation pour ceux qui en représentent 60% de la production mondiale.

Côte d’Ivoire : Soro va demander pardon à Gbagbo, Ouattara et Bédié

Le Ghana et la Côte d’Ivoire, représentant à eux deux 60 % de la production mondiale de cacao, ont décidé d’œuvrer main dans la main afin de lutter contre le swollen shoot, un virus s’attaquant directement aux plans de cacao. Résultat, en Côte d’Ivoire seulement, près de 300.000 hectares ont d’ores et déjà été touchés par cette maladie qui s’attaque aux plans et décime de fait, les plantations. 

Afin d’empêcher que cette maladie ne se propage davantage, les deux États ont donc décidé de lutter contre cette maladie qui pourrait être dévastatrice pour leur économie. En effet, le seul moyen d’empêcher que celle-ci ne se propage, est de déraciner les plans infectés. Une opération commune a donc été lancée au niveau des plantations localisées à la frontière entre les deux états.

100.000 hectares arrachés d’ici à 2021

En effet, le swollen shoot, également surnommé le « sida du cacao », n’a pas de remède. Résultat, la seule solution qui se présente actuellement est donc d’arracher tous les pieds malades. D’ici à 2021, la Côte d’Ivoire prévoit d’ailleurs d’arracher pas moins de 100.000 hectares de plantations afin de s’assurer que les récoltes futures ne sont pas mises en danger.

Une guerre qui a également un coût, puisque le Ghana et la Côte d’Ivoire viennent d’emprunter 515 millions d’euros à la Banque africaine de développement. De l’argent qui servira principalement à indemniser les paysans directement impactés par cette mesure, à hauteur de 76 euros par hectare.

Commentaires

Commentaires du site 0