RDC : l’opposition vole au secours de Katumbi

RDC : l’opposition vole au secours de Katumbi

Depuis l'annonce de la décision, du président Joseph Kabila, de ne pas se présenter pour un autre mandat bon nombre d'observateurs de la scène politique congolaise ont réagi.

RDC : exclu des élections, Jean-Pierre Bemba charge le pouvoir Kabila

Il faut dire, que l’actuel président a fait durer le suspens jusqu’au bout. Face aux avertissements de l’opposition et aux différentes pressions de la communauté internationale, Joseph Kabila, a mis fin à un débat, qui empoisonnait l’actualité et déchaînait les passions au Congo Kinshassa. Il décida donc, de se retirer, et c’est Emmanuel Ramazani Shadary, qui conduira la majorité présidentielle, lors de l’élection présidentielle.

L’opposition, dans son ensemble, a salué cette décision de Joseph Kabila, de ne pas briguer un autre mandat, et de respecter la constitution. Selon elle, c’est une victoire historique, arrachée de haute lutte par le peuple congolais à travers notamment, les accords de la Saint Sylvestre. Cependant, malgré cet acquis, les partis membres de l’opposition, appellent le pouvoir en place, à respecter scrupuleusement les autres accords de la Saint Sylvestre, notamment,  l’inclusivité des élections, et la mise en œuvre intégrale des mesures de décrispation politiques.

L’opposition politique congolaise, est plus que jamais unifiée. Comportant, les partis historiques de l’opposition comme, L’UDPS de Félix Tshisekedi, le MLC de Jean-Pierre Bemba, et bien d’autres, elle présentera une candidature unique pour l’élection présidentielle.

Il faut aussi noter, que l’opposition ne compte pas mener la prochaine bataille présidentielle sans un, de ses leaders, Moïse Katumbi d’Ensemble pour le changement. Elle a ainsi exigé, le retour de l’ancien gouverneur du Katanga. Dans un communiqué, l’opposition, a condamné la décision prise par le gouvernement congolais, d’interdire au richissime homme d’affaires de faire son retour au pays. Décision, qui a empêché ce dernier de pouvoir déposer sa candidature pour la prochaine présidentielle. Elle affirmera, que cette décision, est une violation flagrante de la Constitution et du pacte international des Nations unies.

Commentaires

Commentaires du site 2
  • Avatar commentaire

    Comment vous aller fair pour agir 

  • Avatar commentaire
    Prince Toffa 1er Il y a 3 mois

    Katumbi est un poids qui va peser lourd en faveur de l’opposition. Le pouvoir autocratique de Kabila ne peut que l’empêcher de rentrer au pays.