Taxes sur des services d’internet au Bénin : Les clarifications de H. Guèdégbé, secrétaire exécutif de l’Arcep

Taxes sur des services d’internet au Bénin : Les clarifications de H. Guèdégbé, secrétaire exécutif de l’Arcep

Dans une interview accordée à la radio Océan Fm, le secrétaire exécutif de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et de la Poste (ARCEP) a apporté des clarifications sur le décret portant introduction d’une contribution sur la consommation des communications électroniques fournies par les réseaux ouverts au public au Bénin

Bénin: Le gouvernement révoque la convention d’exploitation signée avec Bell Bénin SA

Hervé Coovi Guèdègbé a d’abord fait savoir que ce décret n’est pas si  nouveau. « Qu’il vous souvienne qu’en 2015, le gouvernement d’alors s’est vu obligé de mettre en place une fiscalité sur les communications Gsm à l’époque…Sur les appels internationaux , il y avait 53 fcfa et sur les appels nationaux , c’était 5 f la minute » indique  M Guèdègbé.  Ce qui a changé selon lui, c’est la suspension de cette imposition après l’arrivée d’un nouveau régime en 2016.

Les nouveaux patrons du pays ont décidé de changer de méthode. Ils ont par ce décret introduit  « une contribution de 5%, ce qui fait vraiment une réduction par rapport à ces taxes qui étaient en cours en 2015 et qui étaient de 5 francs la minute » croit savoir le secrétaire exécutif de l’Arcep qui rappel que la minute  était 50 francs à l’époque . Il faut donc comprendre que cette contribution a été divisée par « 2, par 3 aujourd’hui ».

Le secrétaire exécutif  de l’ARCEP a par ailleurs répondu à certaines opinions qui pensent que ces taxes visent à nuire à la liberté d’expression sur les réseaux sociaux. Pour M Guèdègbé, ce n’est pas  du tout l’intention du gouvernement. Il s’agit plutôt de garantir l’efficacité et la durabilité du secteur. « Tout le monde est d’accord pour comprendre que depuis 3 à 4 ans, il s’est développé dans le monde, des opérateurs de plate-forme. Ce que nous appelons des OTT qui utilisent l’infrastructure des opérateurs locaux et nationaux pour vendre leurs services sans investissement dans le secteur des télécommunications » a déclaré M Guèdègbé. 

Pour investir dans les infrastructures  

Le développement de ces OTT a contribué à la dégradation des revenus des opérateurs. Ils n’ont plus de ressources pour investir dans l’infrastructure .  « Quand nous utilisons les services de réseaux sociaux nous les utilisons à travers des ressources en numérotation pour lesquelles l’opérateur doit payer. Ce n’est rien d’autre que le juste prix du service internet utilisé à travers ces contournements pour permettre l’investissement dans les réseaux » a laissé entendre le secrétaire exécutif de l’Arcep  qui assure que le Bénin n’a jamais fait l’option d’interdire les réseaux sociaux comme beaucoup d’autres pays.

Les consommateurs ont le droit d’utiliser internet et d’aller sur les réseaux sociaux mais à un tarif qui permet de pouvoir couvrir les prix des réseaux sociaux. Les opérateurs pourront donc continuer à investir dans les infrastructures  que ceux qui n’ont pas accès au service aujourd’hui puissent y accéder demain.

Commentaires

Commentaires du site 17
  • Avatar commentaire
    Loïc koukpaki Il y a 3 mois

    On ne peux rien refuser, j’accepte kil vole des millions dans leur poches, min laisser nous les pauvre de manger la pâte avec piment dans la paix et demande les nouvelle de nos famille

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 mois

    Certains sont étanches, pour les autres résumons. Depuis des années, des fournisseurs de services (cyber café, hôtels, micro-entreprise de téléphonie, opérateurs), font passer les appels téléphoniques internationaux vers vos familles par le canal Internet. 

    Certains opérateurs se sont faits redressés pour plusieurs MILLIARDS de cfa au Sénégal et au Togo: quand vous appeliez en Europe ou que vous étiez applés, vous payiez l’appel téléphonique et eux le faisait passer par Internet. L’Etat ne percevait donc pas l taxe qui lui est due. 

    En Afrique centrale, des audits ont révélé (RDC) que l’Etat était soulagé de plusieurs MILLIONS D’EUROS PAR MOIS. Des petits malins faisaient comme les opérateurs et proposaient des appels via un N° spécial pour un prix local plus une petite surtaxe.

    Les opérateurs eux c’est plus simple: tu payais ton appel international et eux ne payaient ni la taxe à l’Etat, ni le transport international.

    Donc: je pense effectivement qu’il y a une intention de récupérer une taxe sur la consommation téléphonique, mais aussi, de faire enfin payer ces milliers d’appels internationaux/jour que des ENTREPRISES soustraient aux taxes depuis des années.

    • Avatar commentaire
      GbetoMagnon Il y a 3 mois

      Ce qu’en dit la presse : 
      www.vuetel.com/fr/la-fraude-dans-les-telecommunications-sur-le-continent-africain/

    • Avatar commentaire

      Tu es dans ton rôle. C’est le collègue à Allomann. Ils parlent le même langage et on la même compréhension des choses et ne veulent voir nulle par dans la décision du gouvernement une quelconque limitation des libertés d’expression. Oh waooooo! quels fantastiques jumeaux ces deux là 🙂 🙂 🙂 

  • Avatar commentaire
    Manrzouk Il y a 3 mois

    le gouvernement de Patrice Talon c’est des cons

  • Avatar commentaire
    Baba Didier Il y a 3 mois

    Qui dit la vérité entre le Président de Arcep son SG et le Ministre. J’ai tendance a dire le Ministre fier de son forfait et qui vient le revendiquer. Donc le’but visé c’est de penaliser ceux qui critiquent le gouvernement mais jusque ou iront ils. Ils negligent la capacite de resilience des populations..Tous les pays en Afrique qui l’ont fait sont comme par hasard des pays ou la liberté a des problèmes Uganda Rwanda..
    Bref pour moi c n’a pas de sens tout cela..Facebook est ludique et toxique mais facebook aussi est un vecteur pour le développement du e-commerce…Les réseaux sociaux ne sont pas que ludique et les plateformes télégramme et whatsapp de groupes techniques pour l’échange d’expériences utilisent les réseaux sociaux

  • Avatar commentaire
    ALLOMANN Il y a 3 mois

    Tous les pays, y compris les plus grands, sont en lutte acharnée pour faire rendre gorge au GAFA et vous, votre préoccupation, c’est de vous en prendre au Gouvernement qui prend une mesure sensée?? Je rêve ou quoi?? Notre pays a accumulé un retard abyssal dans des telecoms du fait de la corruption inimaginable des cadres de ce pays. Connaissez vous l’ardoise pendante à la charge de lEtat: 200 milliards de pertes accumulées par ex Opt et Benin Télécom…Arrêtez de jaser…

    • Avatar commentaire
      Madampol Il y a 3 mois

      Suis d’accord avec vous sur l’etat du secteur des télécoms dans notre pays et la responsabilité des cadres. Mais je ne suis pas du tout optimiste pour l’avenir, ce sont les mêmes zozos qui en ont la charge, le changement est juste superficiel

      • Avatar commentaire

        Allomann fait sa propagande. Alors, faut pas l’encourager. On ne crée pas plus d’emploi dans le pays mais on s’efforce de tout taxé quand au même moment, on détruit les petits emploie de survit des pauvres gens. C’est normale que les machins de FMI, banque mondiale, UE et autres les félicitent car ce monde là n’ont pas d’état d’âme de la même façon que le mec qui nous dirige n’en a pas.
        Ce n’est pas moi qui l’invente. il l’a dit. C’est un president sans état d’âme.
        Alors, qu’est ce qu’il faut espérer de ces gens là ?

    • Avatar commentaire

      Je comprend que tu boxes pour le mec et que tu es entrain de faire le boulot pour lequel tu est payé.
      Hervé Coovi Guèdègbé a tout dit. Ces une tactique pour freiner la liberté d’expression. Ils ont fermé tous les journaux qui parlent contre eux. Ils ont emprisonné tout les potentiels challengers. Mais une place continue de leur donner l’insomnie. Les réseaux sociaux. Il faut donc les limiter. Augmenter les prix et beaucoup de voix ne seront plus entendues. Voilà la stratégie de la ruse.
      Ceux qui utilisent les réseaux sociaux ne payent-ils pas déjà pour leur internet ? En payant pour leur internet, ne payent-ils pas pour l’infrastructure qu’ils utilisent! Vous nous prenez pour des êtres sans intelligence oui.

  • Avatar commentaire
    Tonagnon Il y a 3 mois

    En plus, il nous prennent pour des imbéciles. Qui dit ce Guedegbe est le seul au monde à penser que l’utilisation des OTT est gratuite pour le consommateur. Peut on utiliser Facebook ou WhatsApp sans connexion internet ? La connexion internet est elle gratuite au Bénin ?

    • Avatar commentaire

      Merci cousin. Ces gens là nous prennent pour des abrutis. Ils n’ont pas un brin de respect pour le peuple.

  • Avatar commentaire
    Madampol Il y a 3 mois

    Si j’ai bien compris ce monsieur, les opérateurs télécoms locaux ont un manque à gagner car les ott, je suppose facebook et consorts, utilisent leurs services sans contribuer aux coûts de maintenance et de développement de l’infrastructure. Et donc pour les aider, le gouvernement crée une nouvelle taxe sur ces services dits de contournements. Nos opérateurs télécoms sont donc doublement pénalisés s’ils ne peuvent pas intégralement répercutés ces nouvelles taxes sur le consommateur

    • Avatar commentaire
      Agbonin Il y a 3 mois

      tu te preocupes du sort des operateurs GSM au lieu de te preocupper du sort des consommateurs?

      Si tu savais comment les consommateurs sont gruges a ce jour….

      • Avatar commentaire
        Madampol Il y a 3 mois

        Non je ne pleure pas sur le sort des opérateurs. J’essaie juste de comprendre la logique tordue du monsieur qui semble présenter ces taxes comme une aide aux opérateurs. À moins que ses propos n’aient été déformés par le reporter, car ça n’a pas de sens

    • Avatar commentaire

      Ecoute toi là, la première affaire qui consomme ton internet n’est pas facebook ni WhatsApp mais la porno que tu regarde à longueur de journée. A t-on jamais pensé taxé la porno? mais il veulent taxer facebook et WhatsApp et autres système de communication car il s’agit ici de communication, expression, liberté d’expression.
      Alors, s’il te plait, ferme moi ta machine à propagande.

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 mois

    Ce guedegbe, n’est-il pas un parent de talon ? Que peut-il dire sinon approuver la taxe ; pauvre de mon benin