Les réfugiés de Clermont-Ferrand reçoivent du soutien. Un cercle de silence a été organisé en leur intention ce jeudi 20 septembre. L’objectif de cette manifestation est de demander aux autorités un logement pour ces migrants.Ils sont plus d’une centaine de migrants à vivre sous des tentes à Clermont-Ferrand depuis le début de ce mois. Le cercle de silence organisé en leur intention  sur la place de Jaude vise à les aider à avoir un toit chacun. C’était aussi une occasion pour eux de raconter leurs parcours. Installés sous des tentes dressées sur la place du 1ier mai de Clermont-Ferrand, ces réfugiés viennent de la Russie, d’Ethiopie, d’Afghanistan, d’Albanie, de l’Algérie et de la Serbie. Parmi eux, on retrouve une cinquantaine d’enfants.  

 Les associations qui leur prêtent main forte ont mené des démarches auprès de la préfecture pour que chaque migrant puisse avoir un toit. La préfecture a procédé au recensement des réfugiés  hier mercredi 19 septembre. Les associations demandent plus de célérité dans les procédures engagées par la structure déconcentrée.

1 COMMENTAIRE

  1. Les migrants sont devenus la honte, et l’échec des présidents noirs africains. Ils sont incapables de donner une vision à l’Afrique noire. La démographie galopante a de sérieuses conséquences, et les jeunes en paient le prix de la mauvaise gouvernance à travers toute l’Afrique noire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom