Nigéria : Buhari lance un ultimatum aux citoyens qui ont des avoirs à l’étranger

Nigéria : Buhari lance un ultimatum aux citoyens qui ont des avoirs à l’étranger

Selon la loi nigériane, chaque citoyen était tenu de déclarer ses revenus et ses avoirs et de payer ses impôts, mais selon Muhammadu Buhari, cela ne serait pas le cas. Aussi a-t il ce Mercredi sorti un décret ; le ¨Voluntary Offshore Assets Regularization Scheme¨.

Nigéria : L’Etat confirme le rapt de 110 élèves à Dapchi par Boko Haram

« Nous intensifions la lutte contre la corruption en ciblant le blanchiment d’argent et l’évasion fiscale » a déclaré Buhari au moment de la signature du décret. Par ce décret donc, les contribuables nigérians qui détiennent des avoirs et des revenus à l’étranger, ont un délai de 12 mois, pour déclarer ces avoirs et leurs impôts. Aussi pour tout contribuable adoptant de bon aloi le VOARS, il pourra bénéficier, après vérifications, d’une redevance unique de 35% sur le total des avoirs extra-territoriaux.

Par contre, pour les fraudeurs récalcitrants,  Buhari promet des procédures d’enquête et d’exécution relatives aux avoirs offshore partout dans le monde, conformément aux informations désormais disponibles grâce à l’échange automatique d’informations entre le Nigéria et des pays étrangers.

Ce nouveau décret tel un ultimatum entre dans la ligne de manifestation de «  l’Etat d’urgence contre la corruption » prôné par le président. Le VOARS intervient donc après la signature en Juillet du  décret-loi permettant de geler les biens ou toute vente de bien provenant d’activité criminelle.

Commentaires

Commentaires du site 0