Sierra Leone : le nouveau président dit niet à un financement chinois

Sierra Leone : le nouveau président dit niet à un financement chinoisPhoto : AFP

En Sierra Leone, le gouvernement a décidé d'annuler un projet financé par les chinois visant à construire un nouvel aéroport. La raison ? Ce projet n'aurait que peu d'utilité.

Cultures africaines : le prénom, un couteau à double tranchant

Un projet qui date en effet, l’ancien président de Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, avait signé avec la Chine un accord commercial visant à offrir à Pékin, l’exclusivité quant à la construction d’un nouvel aéroport, d’une nouvelle ville ainsi que d’une zone d’activité économique.

Un projet pointé du doigt par l’opposition

À l’époque, le projet, bien que très critiqué par une tranche de la population et par l’opposition, devait permettre au pays de connaître un bond en avant en matière de développement économique et d’infrastructure. Problème ? Ce projet, qui devait s’achever en 2022, ne verra finalement pas le jour.

La raison ? Le nouveau chef d’État, Julius Maada Bio a décidé de remettre en cause cet accord, estimant que ce nouvel aéroport ne servirait pas à grand-chose.

Au contraire, ce dernier préfère même se concentrer sur la construction d’un pont reliant la capitale au seul aéroport international du pays, l’aéroport international de Lungi. Une information confirmée par Labineh Kallon, ministre de l’aviation.

Commentaires

Commentaires du site 0