Doing Business 2019 : Le Bénin descend à la 153ème place avec une avancée de 0,13 pt en score

Doing Business 2019 : Le Bénin descend à la 153ème place avec une avancée de 0,13 pt en score

Dans le rapport Doing Business 2019 publié mercredi 31 octobre 2018 par le Groupe de la Banque mondiale, le Bénin perd deux places au niveau mondial et 3 places dans la zone Afrique par rapport au classement à l’année dernière.

Bénin : la gouvernance Talon marquée par la fermeture d’entreprises

De la 151ème position dans le rapport 2018, le Bénin est ainsi passé à la 153ème sur 190 pays mais avec une progression de 0,13 points en « facilité de faire des affaires » soit 51,29 dans le Doing Business 2018 et 51,42 dans celui 2019.

Cette descente du Bénin dans le classement en dépit du progrès en score, s’explique par le fait qu’il s’est vu dépasser au cours de l’année par certains pays notamment sur le continent africain où il est passé de la 28ème place à la 31ème. Il s’agit notamment du Togo – 156ème à 137ème-, Guinée -153ème à 152ème – et du Djibouti -154ème à 99ème – dans le classement mondial, avec des progressions plus considérables dans le score. Contre les 0,13 points de progrès du Bénin en score, le Togo, la Guinée et le Djibouti en n’ont fait respectivement 6,32 ; 2,02 et 8,87.

Les différences s’observent surtout au niveau des conditions de création d’entreprise ; des procédures, durées et coûts nécessaires pour la construction d’un entrepôt -y compris l’obtention des licences et permis nécessaires, les notifications et réalisation des contrôles requis- et l’obtention des raccordements aux services (eau, téléphone et électricité). Il y a également les mesures sur l’amélioration de l’accès aux crédits ; la facilité offerte aux entreprises pour l’enregistrement de leurs titres de propriété ; la protection des investissements minoritaires ; etc.

Les progrès du Bénin

Le Bénin a enregistré 0,02 points de progrès pour la création d’entreprise, 0,10 dans le cadre de l’obtention de permis de construire, 0,05 pour le transfert de propriété et est resté stable en raccordement à l’électricité. Il n’a pas eu d’avancée en matière de protection des investissements. Pendant ce temps, le Djibouti par exemple a fait 20 ; 30 et 16,20 points d’avancée respectivement pour l’accès aux crédits, la protection des investissements minoritaires et le transfert de propriété. Le Togo quant à lui, a progressé de 6,19 points dans le secteur de création d’entreprise, 23,31 pour le transfert de propriété, 14,55 au sujet du permis de construire et 15,66 en raccordement d’électricité.

Commentaires

Commentaires du site 16
  • Avatar commentaire

    J’invite juste le peuple à ne pas attendre mais à se pencher sur son gravissime cas… Ces dirigeants se sont toujours moqués de nous,de notre intelligence. Mais ils oublient un petit détail qui fait toute la différence : “Tout finis par finir”

  • Avatar commentaire

    Mais alors, s’agit-il d’une “hausse à la baisse”, ou “d’une baisse à la hausse”?
    Pardon aidez moi car avec un taux de croissance de 6.5% annoncé à grandes pompes et à coups de trompettes, je perds complètement mon latin.

    Bonsoir

  • Avatar commentaire

    Bientôt à la 191ème place à force de descendre de 3 places à chaque fois…ahooooo ooo

    • Avatar commentaire

      un élève qui échoue a un examen avec la mention très bien est bon est un bon élève avançons seulement.
      Tout ça c,est la compétence a l,air de la rupture.

  • Avatar commentaire
    Elie Erisse ADJOGOU Il y a 3 semaines

    J’espère que le gouvernement fera la communication sur ce classement comme la fois dernière. Mais une chose est sûre, s’il y a amélioration du climat des affaires au Bénin, tout béninois doit pourvoir le savoir et le constater dans son quotidien.

  • Avatar commentaire

    Un pauvre pays le Bénin avec des petits hommes !

  • Avatar commentaire
    OLLA OUMAR Il y a 3 semaines

    Hum , c’est quoi ça, on éructe réformes par ci , réformes par là , investisseurs venez au benin , et puis on dégringole dans douing, avant même on parle de désert de compétences , pour paraphraser le feu général kerekou, talon et tes ministres compétants , vous êtes renvoyés de la classe BENIN 

  • Avatar commentaire
    GbetoMagnon Il y a 3 semaines

    Le taux de croissance n’est qu’une photo mais ni développement (effets de la répartition des fruits de la croissance), ni indice de facilité pour les individus d’investir ou d’agir pour faire croître les entreprises.
    Il y a donc plus d’argent généré sui generis (créé uniquement par l’activité du pays). Cet argent ne “circulant plus dans le pays”, où est-il ? Où va t-il ?

    • Avatar commentaire

      Tout cet argent aliment des affaires privées à l’extérieur du Bénin.

      Sous Patrice TALON, il n’y aura jamais le développement du pays, car ****en Côte d’Ivoire au Rwanda et ailleurs dans des affaires ****, ce qui est contraire à l’esprit du développement qui devrait animer le dirigeant d’un pays.

  • Avatar commentaire
    Paul Ahéhénou Il y a 3 semaines

    Le Bénin a progressé même s’il est descendu plus bas que le Togo et le Djibouti. Félicitations au Président Talon et son excellentissime ministre des finances. Ce que Doing Business n’a pas pu mesurer, où le Bénin serait 1er, c’est le climat des affaires pour ceux qui sont au pouvoir.

  • Avatar commentaire

    La réalité des chiffres va confondre le clan Talon et ses **** de données…
    La ou le FMI et la banque mondiale estime une croissance de 6,05, le tueur de Mega Octet vient annoncer “ une des plus fortes croissance d’Afrique de l’Ouest“ avec 6.5% sortis de son chapeau…

  • Avatar commentaire
    Napoléon1 Il y a 3 semaines

    Voilà où nous amène le désert de compétence. Est-ce bien faire que d’avoir réussi à réduire le droit de grève universellement reconnu et de devoir en proclamer sur un Podium international? Voilà l’état d’esprit de ceux qui gouvernent le Bénin. Et vous aller me parler de progrès? Ce n’est pas étonnant que l’auditoire a dû protester bruyamment.

  • Avatar commentaire
    MINGUIDA OBSERVATOIRE Il y a 3 semaines

    @
    Dieu ne dort-IL? jamais. Taux de croissance de 6,5% prétendument attesté par le Fonds Mortuaire International
    Au sommet du G20 à Berlin il y a quelques heures, un chef d’Etat africain croyait bien faire en expliquant qu’il avait soigneusement réussi à encadrer le droit de grève dans son pays: 02 jours maximum dans un même mois et à 10 jours maxi par an.

    Les personnes de bon sens présentent dans la salle ont simplement protesté très bruyamment. L’orateur qui ne s’y attendait pas à du baisser rapidement la tête, afficher un rire honteux, et reconnaître que ce n’était pas bon. Je n’ai pas pu lire le nom de ce président africain.
    Voilà que le Bénin lui regresse au classement “doing business” alors qu’il y a quelques jours, un ministre, un jeune, un certain WAGNIDA venait pérorer…
    L’OBSERVATOIRE

    • Avatar commentaire
      Joeleplombier Il y a 3 semaines

      Un jeune; un certain WAGNIDA venait pérorer …….
      😂

    • Avatar commentaire

      Et c est justement celui là qu il nous faut dans ce pays!!!

    • Avatar commentaire

      Aucun pays ne peut avoir un taux de 6 % et plus avec un climat politique et des affaires actuellement au Bénin, s’il n’est pas un pays minier.

      Le Bénin n’étant pas un, la déclaration du ministre n’est pas fondée.

      Ce gouvernement d’incompétents et de manipulateurs ne peut conduire notre cher et beau pays au désastre!!!

      Que Dieu Tout Puissance écoute nos supplications et enlève de ce joug.