Gilets jaunes : Macron répond à Hollande et l’accuse

Gilets jaunes : Macron répond à Hollande et l’accuse© Jacovides-Moreau / Bestimage

Le mandat du président français, Emmanuel Macron ressemble à un long chemin de croix depuis quelques mois maintenant. Voulant reformer l'économie française, il a entrepris de nombreuses démarches qui ne sont pas du tout appréciées au sein de l'opinion française.

Gilets jaunes : Trump insiste, Le Drian le remet à sa place

il y a quelques jours, son gouvernement avait décidé d’augmenter les taxes sur le prix du carburant. Cette mesure a entraîné dans la foulée, un vaste mouvement de contestation dans toute la France. Ainsi naîtra le mouvement des gilets jaunes.

Les gilets jaunes à travers de nombreuses manifestations ont exprimé leur indignation face à la hausse du prix du carburant. Ils exigent la levée pure et simple des mesures de taxations sur le carburant. Depuis qu’ils ont amorcé le mouvement, les gilets jaunes ont reçu le soutien de nombreuses personnalités publiques et politiques.

François Hollande, le prédécesseur d’Emmanuel Macron fait partie de ces personnalités. Ce jeudi, l’ancien président est apparu aux côtés des gilets jaunes, en Ardèche. Il leur a apporté son soutien et a demandé aux manifestants de poursuivre leur mouvement. Ces deniers temps, Hollande se montre très critique envers la politique d’Emmanuel Macron.

le tacle glissé de Macron

Emmanuel Macron qui est actuellement présent en Argentine pour le sommet du G20 a réagi subtilement à la démarche de François Hollande. Alors qu’il donnait une réception en l’honneur de la communauté française à Buenos Aires, Macron, sans citer Hollande a indiqué ceci à ses compatriotes: “J’entends comme vous les voix qui s’élèvent. J’entends aussi souvent des voix qui parfois n’avaient pas même réussi à bouger les choses et qui sont sans doute plus à la racine de cette situation que nous vivons que le gouvernement qui n’est aux affaires que depuis 18 mois. Que voulez-vous, le cynisme fait partie de la vie politique.” Le président français a ensuite tiré à boulets rouges sur la politique de ses prédécesseurs, François Hollande inclue.

pas de rétropédalage

Il a pointé du doigt leur manque de courage au moment de prendre des décisions fortes pour restructurer l’économie. Comme ce fut le cas sous le mandat de François Hollande avec la suppression de l’écotaxe (la taxe poids lourds) ayant entraîné le mouvement des “Bonnets rouges”. Devant les invités, Macron déclara: ” Vous suivez sans doute l’actualité. Je ne suis pas en train de vous dire qu’il s’agit d’un chemin facile. Mais c’est dans ces moments-là qu’on teste aussi la force d’âme d’un pays, d’un peuple, et en quelques mesures de ses gouvernants. Dans la capacité à tenir un cap, sans céder aux démagogies (…) “

Commentaires

Commentaires du site 1
  • Avatar commentaire

    uand il profite des fruits de Hollande il se fait des éloges, maintenant le bébé président ne veut pas endosser ses responsabilités.