En France, l’affaire Benalla continue de déchaîner les passions. Après les récentes révélations de Benalla suite à l’éclatement de l’affaire de passeport diplomatiques, le numéro un français a fait des aveux et il a saisi l’occasion pour tacler son ex-collaborateur.

Alexandre Benalla. Un nom qui au cours de l’année précédente a mis l’Elysée dans l’embarras. Tout a commencé quelques semaines après la célébration de la fête du travail. Dans la presse, l’on apprend la participation musclée d’un proche collaborateur du numéro un français aux côtés des policiers. Puis les semaines qui ont suivis de nombreuses révélations ont fusé de partout ce qui a poussé l’Elysée à se séparer d’Alexandre Benalla. Le dernier mois de l’année 2018, en pleine crise des gilets jaunes, ce nom est revenu sur le tapis. Cette fois-ci c’était concernant des voyages qu’il effectue avec des passeports diplomatiques qu’il était censé rendre depuis son départ. Dans la presse une nouvelle fois, cette affaire fait la Une et chaque jour avec ses révélations.

Le dernier mois de l’année 2018, en pleine crise des gilets jaunes, ce nom est revenu sur le tapis. Cette fois-ci c’était concernant des voyages qu’il effectue avec des passeports diplomatiques qu’il était censé rendre depuis son départ. Dans la presse une nouvelle fois, cette affaire fait la Une et chaque jour avec ses révélations.

Dans la foulée l’intéressé lâche une bombe. Il a en effet assuré avoir gardé le contact avec le Président Macron mais aussi la première dame française ces derniers mois et qu’il échangeaient sur plusieurs sujets. Alors que l’Élysée avait touché assuré que le numéro un français avait pris ses distances de son ex-collaborateur cette déclaration de Benalla vient semer le doute dans les esprits. Cela aurait entraîné une réaction forte du numéro un français qui a taclé fortement son ex-garde du corps.

Benalla essaie de monnayer une prétendue proximité

La presse française a révélé les aveux du numéro un français après les dernières déclarations de Benalla qui avait assuré plus tôt qu’il serait difficile de contredire ses déclarations parce qu’il avait les preuves dans son téléphone portable. Selon des sources concordantes, le Président français aurait signifié à un de ses conseillers que Benalla jouerait sur une “une prétendue proximité” avec le numéro français pour bénéficier d’avantage. Et le Président Macron ne se serait pas arrêté là. Il aurait affirmé “et il trouve preneur auprès de réseaux que j’ai toujours combattus et qui m’attaquent sans limite. Benalla n’est que leur idiot utile“. Des mots durs qui vont peut être avoir un répondant dans les prochaines heures.

Juste deux sms

Sur le fait que le Président aurait échangé avec Benalla ces derniers mois, le numéro un français aurait assuré qu’il n’a répondu qu’a deux reprises de façon laconique. “En juillet, au moment de l’affaire, j’étais inquiet de son état : je lui ai donc demandé comment il allait“, aurait-il affirmé avant d’ajouter . “Deux messages un point c’est tout

Voir les commentaires
Loading...

1 COMMENTAIRE

  1. Ce petit monsieur, essaye de jouer dans la cour des grands
    Même si son prénom rappelle un apporteur d’affaire
    Très malin.
    Il est triste que la France soit humiliée de cette manière.
    La France perd de son Aura. Talleytrand, Fouchet
    Avaient une autre envergure , ces gens là ne rentrerons 
    Jamais dans l’histoire  !!! 

Répondre à Edmond Dantes Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom