L’ancien président de la nation arc-en-ciel est à nouveau au coeur d’un scandal. Les médias sud-africains rapportent en effet que Jacob Zuma aurait reçu une forte somme de la part de l’ex-dirigeant lybien tué le 20 octobre 2011 lors de la rébellion qui a consacré la chute de son règne. Il s’agirait d’une somme évaluée à 30 millions de dollars que Mouammar Kadhafi lui aurait remis pour assurer ses arrières. Selon les informations rapportées, ça aurait servi au guide de la révolution lybienne de garantir l’exil ou en cas de décès permettre la survie à sa famille.

Où est cet argent ?

Mais ces allégations ont tôt fait d’être démenties formellement par celui qui aura dirigé l’Afrique du Sud pendant près d’une décennie. Sur son compte Twitter, il a apporté la clarification en qualifiant de pures affabulations les propos qui l’incriminent.

« Je dois des millions de dollars en frais de justice (…) J’entends maintenant que j’ai gardé de l’argent appartenant à mon défunt frère Kadhafi. Où est cet argent parce que Sa Majesté n’en sait rien ? » a ironisé l’ancien président. Les autorités sud-africaines ont également émis des doutes sur la véracité de cette information. Elles ont toutefois annoncé une enquête pour la confirmer ou l’infirmer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom